La souche Zaïre à l'origine de l'épidémie d'Ebola en RDC

La souche Zaïre à l'origine de l'épidémie d'Ebola en RDC

Damien Coulomb
| 22.05.2018
  • ebola

La souche responsable de l'épidémie actuelle d'infections par le virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC) appartient à la souche Ebola Zaïre, selon un travail réalisé par l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa, en collaboration avec le laboratoire mixte international « Prévention et prise en charge des maladies infectieuses émergentes » (LMI PréVIHMI) de l'université de Montpellier. Ce travail s'inscrit dans le cadre des recherches coordonnées par la plateforme REACTing (Research and Action Targeting Emerging Infectious Diseases).

Pour l'instant, « seule une série de bases appartenant au gène VP35 codant pour le cofacteur de l'ARN polymérase a été amplifiée à Kinshasa, précise au « Quotidien » le Pr Martine Peeters, du LMI PréVIHMI. La souche précise responsable de l'épidémie n'est pas totalement caractérisée, mais nous savons au moins qu'elle est ciblée par le vaccin », rVSV-ZEBOV.

Une campagne de vaccination, sous la responsabilité de MSF Suisse, a été lancée dans la province de l'Équateur, dans les environs de Bikoro qui concentre la grande majorité des cas. Un stock de 7 500 doses a été acheminé sur place.

Un séquenceur qui tient dans la main

Au cours des 9 épidémies d'infection par le virus Ebola connue à ce jour, 8 ont été causées par la souche Ebola Zaire, et une seule par la souche Bundibugyo : celle ayant eu lieu en 2012 en Ouganda. L'identification de la souche a été rendue possible par « une nouvelle technologie de séquençage par nanopore qui tient dans un boîtier grand comme une clé USB, explique le Pr Peeters, la technologie est facile à transférer, bien que la bio-informatique nécessaire pour traiter les données reste lourde à faire. » L’approche utilisée par les chercheurs a fait appel à des techniques standards déployées sur place et à des techniques de nouvelle génération ne nécessitant pas l’isolement du virus vivant.

À la date du 19 mai, on dénombre un total de 46 cas d'infections par le virus Ebola en RDC (dont 21 confirmés), parmi lesquels 26 décès.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Trop de prunes dans le Val-de-Marne : l'Ordre fait le forcing pour que les médecins en visite stationnent gratuitement

stationnement

Les verbalisations intempestives des médecins généralistes du Val-de-Marne en visite devraient bientôt cesser. La préfecture et l'Ordre... Commenter

Pollution de l'air : les conséquences sur le fœtus pourraient s'expliquer par des modifications épigénétiques dans le placenta

pollution

La pollution atmosphérique induirait des modifications épigénétiques dans le génome du placenta, avec des risques pour le fœtus, selon des... 1

Sida : coup d'envoi de la 20 e édition de Solidays

solidays

Le festival de musique mis sur pied par Solidarité Sida fête ses vingt ans dans la joie, mais ne baisse pas la garde et continue de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter