Bilan Macron : les Français critiques sur l'hôpital

Bilan Macron : les Français critiques sur l'hôpital

Pascal Thomeret
| 20.04.2018
  • Emmanuel Macron

Un an après son élection, les Français se montrent assez sévères avec Emmanuel Macron. Une enquête Ifop-Fiducial (1 201 personnes de 18 ans et plus interrogées) pour « Paris Match », Sud Radio et CNEWS révèle que seuls 4 sur 10 s'estiment satisfaits de son action. Une majorité de sondés (57 %) reconnaissant toutefois qu'il a tenu ses engagements de campagne.

Et c'est sur l'hôpital que les Français sont le plus sévères avec seulement 18 % de satisfaits de la situation dans les établissements. Seul un tiers des sympathisants LREM se montrent indulgents sur ce point…

Sur la santé, tout n'est pourtant pas à jeter dans le bilan de l'équipe Macron. 84 % des Français, saluent ainsi la revalorisation de l'allocation adulte handicapé (AAH) et du minimum vieillesse dès 2018. Et le rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie satisfait aussi beaucoup de gens (71 %).

Moins consensuel, mais toujours majoritairement approuvée : la hausse progressive du prix du paquet à 10 euros. Cette mesure de santé publique est considérée par les sondés comme bonne à 64 %. En revanche,  la vaccination obligatoire des enfants ne passe que de justesse avec 56 % de bonnes opinions. Plus on est aux extrêmes et moins on aime les piqûres : seuls 46 % des sympathisants France Insoumise et 45 % de ceux du FN se retrouvent dans la première décision prise par Agnès Buzyn contre 79 % des électeurs République en marche…

Mais on trouve mesures de santé publique encore moins appréciée par nos concitoyens : en effet, les trois quarts se montrent hostiles à l'abaissement de la vitesse maximale à 80km/h sur les routes.

* Enquête réalisée en ligne du 12 au 16 avril 2018.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
pesticides ev
Focus

Une nébuleuse de molécules, un éventail d'effets potentiels Abonné

La responsabilité des pesticides ne fait plus débat pour des pathologies graves chez les agriculteurs (Parkinson, lymphome non hodgkinien, myélome, cancer de la prostate) et chez les enfants exposés in utero (malformations, leucémies, tumeurs cérébrales, croissance pondérale). L'éventail des présomptions est bien plus large, mais les études font défaut. Un manque en train de se combler. 3

Réforme des modes de financement et rémunération : les pistes décoiffantes du rapport Aubert

remuneration

Sur les cinq chantiers lancés par le Premier ministre Édouard Philippe en février lors de l'annonce de la stratégie de transformation du... 23

DPC 2018 : enveloppe épuisée, liste d'attente ouverte, consternation des syndicats

dpc

Depuis le 7 novembre, l'enveloppe de 87,7 millions d'euros allouée aux actions de DPC des médecins libéraux a été totalement consommée.... 2

Euthanasie : l'Ordre se prononcera « début 2019 » sur les médecins qui transfèrent leurs patients français en Belgique

euthanasie

Le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) se prononcera « début 2019 » sur la possibilité pour un médecin français d’emmener un... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter