Rougeole : la HAS recommande de remplacer le Rouvax par le ROR pour certains nourrissons de 6 à 12 mois

Rougeole : la HAS recommande de remplacer le Rouvax par le ROR pour certains nourrissons de 6 à 12 mois

Coline Garré
| 16.04.2018
  • bébé ROR

    Rougeole : la HAS recommande de remplacer le Rouvax par le ROR pour certains nourrissons de 6 à 12 mois

À la suite de l'arrêt de commercialisation du vaccin monovalent rougeoleux Rouvax, par le laboratoire Sanofi Pasteur, la Haute Autorité de santé actualise les situations pour lesquelles une vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois. 

Le Rouvax était le seul vaccin rougeoleux monovalent pour les 6-9 mois à disposer d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) chez les nourrissons âgés de 6 à 8 mois. La HAS déplore son arrêt de commercialisation. Les deux autres vaccins contenant la valence rougeoleuse commercialisés en France sont les vaccins trivalents Priorix et M-M-Rvaxpro qui disposent d’une AMM à partir de l’âge de 9 mois.

Prophylaxie post-exposition, voyage en zone endémique, VIH et transplantation

Comme déjà indiqué dans le dernier calendrier vaccinal, qui entérine le passage de 3 à 11 vaccins pédiatriques obligatoires dont la rougeole, les nourrissons âgés de 6 à 11 mois doivent recevoir une dose de vaccin trivalent dans le cadre d'une prophylaxie post-exposition, dans les 72 heures suivant le contact présumé. La vaccination antirougeoleuse est aussi recommandée depuis 2013 avant un voyage en zone de forte endémicité. Dans ce nouvel avis, la HAS recommande une vaccination en cas d'infection par le VIH (en l'absence d'immunodépression, soit dès lors que le taux de CD4 est supérieur ou égal à 25 %) ou en l'attente d'une transplantation avant l'âge d’un an. 

Les deux doses suivantes à partir de 12 mois puis entre 16 et 18 mois 

À défaut de Rouvax, la HAS recommande que les nourrissons de moins d'un an reçoivent un vaccin trivalent ROR. Ils recevront par la suite les deux doses de vaccin trivalent ROR prévues par le calendrier vaccinal en vigueur : une dose à partir de 12 mois, et une dose en 16 et 18 mois, en respectant un intervalle minimal d'un mois entre les doses. 

Les données disponibles sur la tolérance des vaccins antirougeoleux avant 12 mois, aux Pays-Bas, États-Unis, et en Europe, n'ont pas mis en évidence de signal particulier chez les nourrissons âgés de moins d'un an ; leur profil de tolérance est comparable à celui observé chez les plus âgés. Pour rappel, les effets indésirables les plus fréquents lors de la vaccination ROR sont des réactions au site d’injection à type d'érythème, de douleur et/ou d'œdème et de la fièvre. Les effets indésirables rares identifiés sont des purpura thrombocytopéniques et des encéphalites. Ce dernier risque (inférieur à 1 sur 10 millions de doses) est bien inférieur au risque d’encéphalite causé par les infections naturelles (rougeole : 1 sur 1 000 à 2 000 cas ; oreillons : 2-4 sur 1 000 cas ; rubéole : environ 1 sur 6 000 cas), lit-on dans le rapport de la HAS. 

La HAS rappelle que la vaccination n'est pas recommandée avec 6 mois. 

Cette recommandation intervient dans le cadre d'une forte mobilisation des pouvoirs publics pour éviter une épidémie nationale de grande ampleur.  

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 20

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... 3

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 5

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter