DES de médecine générale à 4 ans : le « oui mais » des internes de l'ISNAR-IMG

DES de médecine générale à 4 ans : le « oui mais » des internes de l'ISNAR-IMG

Sophie Martos
| 16.04.2018

Les lignes bougent. Réuni ce week-end à Tours l'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) s'est prononcée en faveur de l'allongement de la durée du diplôme d'études spécialisées (DES) de médecine générale, mais sous conditions.

L'idée d'une quatrième année pour l'internat de médecine générale a fait son chemin, y compris chez les principaux concernés. Si le collège de la médecine générale et les enseignants y ont toujours été favorables, les internes eux s'y opposaient. En cause ? Un nombre de maîtres de stage des universités (MSU) et de terrains de stages trop restreints pour accueillir les futurs généralistes.

Réévaluation de la maquette

Toutes les bases régionales de l'ISNAR-IMG ont été sondées. Le résultat montre que l'ajout d'une 4e année est envisagé uniquement si « la maquette est réévaluée et repensée avec une logique de formation », souligne au « Quotidien » Marion Bouty, porte-parole du syndicat. « L'allongement de la maquette ne doit pas être un remplacement déguisé pour combler le manque d'effectifs médicaux, explique-t-elle.Il faut des critères pédagogiques ». Autre clause : les futurs généralistes devront avoir un parcours de formation personnalisé autour du projet professionnel « avec la possibilité de stages libres », précise l'ISNAR-IMG.

Avant d'en arriver là, le syndicat appelle à plusieurs ajustements du nouveau DES mis en place en novembre 2017. « La réforme n'est pas encore applicable dans toutes les subdivisions. Des inégalités de formation persistent dans l'accès aux stages ambulatoires. Certaines n'offrent pas assez de stages de praticiens de niveau 1 », poursuit Marion Bouty. L'augmentation du nombre d'enseignants est réclamée pour « permettre l'optimisation de ces temps de formation ».

Enquête en cours 

De son côté, l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) a lancé une enquête en ligne début avril à destination des futurs médecins au sujet de l'allongement du DES de médecine générale. En parralèle, l'IGAS recommande dans un rapport publié fin mars un DES en 4 ans sous réserve « que les conditions de faisabilité soient évaluées et réunies »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ivg

« Grève des IVG » : des militantes réclament des sanctions

La condamnation par le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) de la menace de « grève des IVG » proférée par le Syngof, le premier syndicat des gynécologues et obstétriciens, n’est pas jugée suffisante par certaines... 6

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 4

La diversification alimentaire protège contre les maladies inflammatoires

Diversification alimentaire

Les recommandations sur la diversification alimentaire vont-elles encore bouger ? C'est ce que laisse penser une étude française publiée... Commenter

Le report d'un an de la fin des ECN désole les carabins de l'ANEMF qui réclament des gages

ECNI

Mauvaise passe parlementaire pour les carabins !  Après avoir lancé une pétition – qui frôle les 20 000 signataires – en riposte aux... 2

Interview

Agnès Buzyn : « Personne ne remet en cause les fondamentaux de la loi santé »

buzyn intw

C'est le grand rendez-vous du quinquennat pour Agnès Buzyn, dont la loi de santé est discutée à partir d'aujourd'hui dans l'Hémicyle. Dans... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter