DES de médecine générale à 4 ans : le « oui mais » des internes de l'ISNAR-IMG

DES de médecine générale à 4 ans : le « oui mais » des internes de l'ISNAR-IMG

Sophie Martos
| 16.04.2018

Les lignes bougent. Réuni ce week-end à Tours l'Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) s'est prononcée en faveur de l'allongement de la durée du diplôme d'études spécialisées (DES) de médecine générale, mais sous conditions.

L'idée d'une quatrième année pour l'internat de médecine générale a fait son chemin, y compris chez les principaux concernés. Si le collège de la médecine générale et les enseignants y ont toujours été favorables, les internes eux s'y opposaient. En cause ? Un nombre de maîtres de stage des universités (MSU) et de terrains de stages trop restreints pour accueillir les futurs généralistes.

Réévaluation de la maquette

Toutes les bases régionales de l'ISNAR-IMG ont été sondées. Le résultat montre que l'ajout d'une 4e année est envisagé uniquement si « la maquette est réévaluée et repensée avec une logique de formation », souligne au « Quotidien » Marion Bouty, porte-parole du syndicat. « L'allongement de la maquette ne doit pas être un remplacement déguisé pour combler le manque d'effectifs médicaux, explique-t-elle.Il faut des critères pédagogiques ». Autre clause : les futurs généralistes devront avoir un parcours de formation personnalisé autour du projet professionnel « avec la possibilité de stages libres », précise l'ISNAR-IMG.

Avant d'en arriver là, le syndicat appelle à plusieurs ajustements du nouveau DES mis en place en novembre 2017. « La réforme n'est pas encore applicable dans toutes les subdivisions. Des inégalités de formation persistent dans l'accès aux stages ambulatoires. Certaines n'offrent pas assez de stages de praticiens de niveau 1 », poursuit Marion Bouty. L'augmentation du nombre d'enseignants est réclamée pour « permettre l'optimisation de ces temps de formation ».

Enquête en cours 

De son côté, l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) a lancé une enquête en ligne début avril à destination des futurs médecins au sujet de l'allongement du DES de médecine générale. En parralèle, l'IGAS recommande dans un rapport publié fin mars un DES en 4 ans sous réserve « que les conditions de faisabilité soient évaluées et réunies »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
soins soignants

Unités de soins, soutien téléphonique : en Auvergne-Rhône-Alpes, des médecins au chevet des confrères en détresse

Historiquement très dynamique en matière de prise en charge de la souffrance des médecins, la région Auvergne Rhône-Alpes accélère la cadence, au vu des besoins du terrain.  Une nouvelle unité de soins pour les professionnels de... 3

Cardiologue redevenue médecin généraliste, elle s'installe à 67 ans dans son Béarn natal

Dr Serra

« Vous voyez, je fais tout à l’envers ! » À l’âge où la plupart des médecins songent à raccrocher leur stéthoscope, le Dr Régine Serra Castr... 10

Ischémie myocardique : les femmes victimes de leur méconnaissance des symptômes

ischémie myocardique

Parce qu’elles sont moins enclines à attribuer leurs symptômes à une affection nécessitant un traitement urgent, les femmes attendent en... 1

Agressé et séquestré pour du Subutex, un généraliste de Marseille raconte l'« enfer »

agression Marseille

Les faits remontent au dimanche 2 décembre. Vers 11 heures du matin, la salle d'attente du Dr Samuel Oudinèche, généraliste dans le... 6

Les premiers indices d'un lien entre eczéma et risque de suicide

ECZEMA

Dès les années 70, des études sur le profil psychologique des patients souffrant d'eczéma montraient déjà que ces derniers sont plus... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter