Limiter au maximum la neurotoxicité de l'oxaliplatine - Il est possible de diminuer la durée de la chimiothérapie dans le cancer colorectal stade III à bas risque

Limiter au maximum la neurotoxicité de l'oxaliplatineIl est possible de diminuer la durée de la chimiothérapie dans le cancer colorectal stade III à bas risque

Dr Irène Drogou
| 29.03.2018
Une grosse étude menée dans 12 pays totalisant plus de 12 800 patients s'est penchée sur la possibilité de diminuer la durée de la chimiothérapie adjuvante de 6 à 3 mois dans le cancer colorectal de stade III. Si les résultats de cette étude ne permettent pas de conclure à la non-infériorité, l'analyse par sous-groupes révèle des différences inattendues entre les deux protocoles de chimiothérapie utilisés, FOLFOX et CAPOX.
  • cancer colo rectal

Jusqu'où est-il possible de diminuer la durée de la chimiothérapie dans le cancer colorectal pour limiter au maximum la neurotoxicité de l'oxaliplatine ? Après avoir été réduite par étapes successives de 12 à 6 mois au fil des années dans les stades III, la barre des 3 mois n'est pas aussi simple à passer sauf dans certains sous-groupes, révèle une étude internationale publiée dans « The New England Journal of Medicine ».

Totalisant 12 834 patients atteints d'un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

Première greffe de pénis et de scrotum (sans testicules) réussie sur un blessé de guerre américain

greffe penis

« Nous sommes optimistes quant aux résultats de cette greffe qui devrait permettre à cet homme jeune de recouvrer des fonctions urinaires et... 3

Aux urgences, trois réunions de dix minutes par jour réduiraient de 40 % le taux d'erreurs médicales

URGENCES

De simples échanges réguliers entre médecins autour des cas des patients pris en charge aux urgences permettraient de réduire de 40 % le... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter