Une simple capsule à avaler permet le dépistage non invasif de l’œsophage de Barrett

Une simple capsule à avaler permet le dépistage non invasif de l’œsophage de Barrett

Dr Véronique Nguyen
| 19.01.2018
  • œsophage de Barrett

Des chercheurs ont développé un test non invasif pour dépister l’œsophage de Barrett (OB), le stade précancéreux du cancer de l’œsophage. Une capsule à ballonnet est avalée puis récupérée par la bouche pour recueillir des cellules de l’œsophage distal ; un test de méthylation de l’ADN permet de détecter l’OB avec une grande sensibilité.

« Nous avons développé un dispositif qui permet de détecter facilement l'œsophage de Barrett, le stade précancéreux soignable qui précède le développement des cancers de l'œsophage (adénocarcinomes) », explique au « Quotidien » le Pr Sanford Markowitz (Case Western Reserve University, Cleveland, États-Unis) qui a dirigé ce travail publié dans la revue « Science Translational Medicine ». « Nous avons mis au point un dispositif pour écouvillonner délicatement l'œsophage, et nous avons identifié un test de méthylation de l’ADN (deux marqueurs : CCNA1 et VIM) qui permet de détecter avec plus de 90 % de sensibilité les cellules de Barrett recueillies par le dispositif », poursuit le chercheur.

Le patient avale une capsule à ballonnet aussi petite qu’un comprimé de vitamine ; le ballonnet est gonflé par un cathéter une fois dans l’œsophage distal, où il brosse alors en douceur les parois, recueillant des cellules de la muqueuse ; il se rétracte ensuite dans la capsule lorsque le dispositif est récupéré par la bouche en tirant sur le cathéter.

Un essai national en 2018

« Le dispositif a été évalué dans une première étude à Cleveland portant sur des patients déjà connus pour avoir un oœsophage de Barrett. Nous débuterons en 2018 un essai national pour démontrer la capacité du test à identifier les patients présentant un œsophage de Barrett avant que leurs médecins en soient conscients. Une fois l'essai terminé, nous prévoyons d'obtenir une autorisation de la FDA pour pouvoir offrir ce test plus largement », précise le Pr Markowitz.

Le cancer de l’œsophage est le cancer solide dont l’incidence augmente le plus rapidement dans les pays occidentaux. Vu son sombre pronostic (20 % de survie à 5 ans), la prévention est essentielle.

« L’adénocarcinome œsophagien tuera cette année aux États-Unis plus de personnes que le cancer de l'ovaire. Détecter l’œsophage de Barrett avant sa progression vers un cancer peut sauver des vies. Notre test, réalisable en 5 minutes, offre une méthode simple pour détecter le Barrett et contourne les problèmes de l’endoscopie œsophagienne, comme le coût, le besoin d’une anesthésie et la nécessité de s’absenter du travail pendant une journée », conclut le Pr Markowitz.

Science Translational Medicine, Moinova et coll.,  janvier 2018

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

En visite à l'hôpital Henri-Mondor, Agnès Buzyn promet de recentrer les urgences sur leur mission

buzyn samu

Après avoir rassuré les syndicats de médecins urgentistes, Agnès Buzyn a fait de même ce vendredi sur le terrain à l'occasion d'une visite... 3

Pour l'OMS, l'épidémie d'Ebola en RDC n'est pas une « urgence de santé publique de portée mondiale »

ebola

À l’issue d'une réunion tenue ce matin, le comité d'urgence du règlement sanitaire international de l'organisation mondiale de la santé (OMS... 2

Vers la fin de l'obligation vaccinale en Italie ? Le futur gouvernement s'y prépare

Vent debout contre l’euro, l’Europe, la grande vitesse Lyon-Turin et la vaccination obligatoire. Pour le moins, le Mouvement 5 étoiles... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter