Des xénoestrogènes alimentaires diminuent l'efficacité d'une bithérapie dans le cancer du sein

Des xénoestrogènes alimentaires diminuent l'efficacité d'une bithérapie dans le cancer du sein

Dr Irène Drogou
| 11.01.2018

L'alimentation peut interférer avec l'efficacité des médicaments et une étude californienne publiée dans « Cell Chemical Biology » apporte du grain à moudre dans ce champ de recherche assez peu exploré jusqu'à présent.

Selon l'équipe du Scripps Research Institute (TSRI) à San Diego, l'exposition à des composés œstrogéniques alimentaires diminue l'efficacité de l'association palbociclib/letrozole dans le cancer du sein, plus précisément le sous-type positif pour les récepteurs œstrogènes positifs (ER +) et négatif pour les récepteurs HER2 négatifs (HER2-).

Les xénoestrogènes sont suspectés d'être des facteurs de risque dans les cancers hormono-dépendants (œstrogène et progestérone) et HER2-, qui totalisent 70 % des cancers du sein.

Deux xénœstrogènes communs sont pointés du doigt en particulier dans l'étude, le zéaralénone, qui est une mycotoxine produite par des champignons infestant le maïs, l'orge ou le blé, et la génistéine, un isoflavone produit par des plantes, notamment le soja. « Il y a une forte probabilité pour que d'autres xénœstrogènes neutralisent la thérapie de la même façon », estime Gary Siuzdak, directeur de la plateforme de métabolomique du TSRI.

Une AMM récente en Europe

De ces résultats obtenus sur des cellules de cancer du sein, le chercheur américain tire des conséquences en pratique : « Les patientes ayant un cancer du sein prenant palbociclib/letrozole devraient essayer de limiter leur exposition à des aliments qui contiennent des xénoestrogènes. »

Le palbociclib en association avec un inhibiteur de l'aromatase, comme le letrozole, a obtenu l'AMM aux États-Unis en 2015, et en Europe en novembre 2016. La bithérapie s'est révélée capable de doubler la survie sans progression chez les femmes ménopausées ayant  dans le cancer du sein avancé métastatique ER+ HER2-. En France, dans un avis de mai 2017, estimant le service médical rendu important, la Commission de la Transparence s'est prononcée en faveur du remboursement du médicament.

Une neutralisation quasi-totale in vitro

Pour ce travail, l'équipe a réalisé le profil métabolomique des cellules tumorales exposées à l'un des deux agents puis à l'association des deux. L'analyse montre que ni l'un ni l'autre des anticancéreux n'a d'effet marqué sur les métabolites des cellules ER+. En revanche, l'association des deux s'avère avoir un impact remarquablement large, confirmant ainsi les données cliniques.

Les chercheurs ont testé l'impact de deux xénœstrogènes sur l'efficacité de la bithérapie anti-œstrogénique. Même à de faibles doses, comparables à l'exposition alimentaire, les chercheurs rapportent que les deux xénoestrogènes neutralisent en grande partie l'impact métabolomique de l'association anticancéreuse. Sous l'influence de l'un ou l'autre des xénœstrogènes, les cellules cancéreuses prolifèrent au même rythme qu'en l'absence de traitement.

Pour Benedikt Warth, chercheur au TSRI et premier auteur : « De façon générale, nous connaissons très peu de choses à propos des interactions des composés bioactifs auxquels nous sommes exposés à travers l'alimentation ou l'environnement avec les médicaments. Donc, dans ce champ, il y a probablement beaucoup de découvertes cliniquement pertinentes à faire. » 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Feu vert aux infirmiers en pratique avancée, 5 000 IPA attendus avant la fin du quinquennat

infirmiere

Plusieurs textes réglementaires très attendus, publiés ce jeudi au « Journal officiel », viennent encadrer le nouvel exercice infirmier en... 6

Données de sécurité sur la vaccination obligatoire ? La transparence renforcera la confiance du public, estime le CSST

vaccins

Nous vous en informions la semaine dernière, le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) de l’Agence de sécurité du médicament... Commenter

8 617 postes ouverts à l'internat pour 2018/2019 (+4 %) dont 39 % en médecine générale

internes

L'arrêté définissant le nombre de postes d'internes à pourvoir chaque année dans les différentes spécialités a été publié au « Journal... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter