Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

Coline Garré
| 11.12.2017
  • dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur Centre national de coordination du dépistage néonatal en 2018. Une sélection qui actera la fin de la rénovation du programme national de dépistage néonatal (DNN), commencée en 2016, qui se traduit par le passage d'une gestion associative à hospitalière, sous l'égide des agences régionales de santé (ARS). 

Ce programme, qui est proposé pour tous les nouveau-nés en France, sans participation financière des assurés, vise à détecter 5 pathologies sévères et rares : la phénylcétonurie, l'hypothyroïdie congénitale, l'hyperplasie congénitale des surrénales, la drépanocytose, et la mucoviscidose (un deuxième programme de dépistage organisé, relatif à la surdité permanente bilatérale néonatale, géré par les ARS depuis 2012, n'est pas concerné par la rénovation en cours).

Depuis 1972, le programme de dépistage est géré par l'Association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l'enfant (AFDPHE), qui coordonne les actions des associations régionales (ARDPHE) sur le terrain. 

À partir du 1er mars 2018, le DNN sera assuré par des centres régionaux de dépistage néonatal (CRDN) rattachés à des hôpitaux qui ont déjà un centre de référence maladies rares labellisé pour une des cinq pathologies dépistées. Chaque ARS a déjà lancé un appel à projet pour identifier le CHU hôte. 

Homogénéité et qualité du dépistage sur tout le territoire

C'est désormais à l'échelle nationale que le ministère de la Santé lance un appel à projet pour élire le CHU qui accueillera le CNCDN. Sa mission pour cinq ans (reconductible) est de faciliter et mettre en œuvre le DNN, en assurer l'homogénéité et la qualité sur tout le territoire, et être en capacité d'augmenter à terme le nombre des maladies dépistées, qui sont définies par le ministère de la Santé, après avis de la Haute Autorité de santé (HAS). Dans le détail, ses activités se concentrent dans trois domaines : l'épidémiologie (il prépare notamment le travail de la commission épidémiologie), la biologie, et la coordination. 

Les établissements qui souhaitent candidater ont trois mois pour le faire, jusqu’au 28 février 2018. Leur dossier sera étudié par une commission composée de membres de la DGOS et DGS. Le CNCDN devrait pouvoir commencer ses missions à partir du 1er juillet 2018. Il sera chapeauté par un comité de pilotage, sous l'égide du ministère de la Santé.  Les candatures sont à adresser à : DGOS-R3@sante.gouv.fr ou DGS-SP5@sante.gouv.fr

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ELECTIONS
Focus

Ils voteront « utile » et se méfient des extrêmes Abonné

L'Europe intéresse les médecins. Notre sondage exclusif montre qu'ils seront nombreux à voter dimanche et de préférence pour les partis les plus europhiles, notamment pour la liste LREM qui fait les meilleurs scores dans la profession. L'engagement du corps médical se manifeste aussi sur les listes en compétition où l'on trouve une vingtaine de praticiens que « Le Quotidien » a rencontrés. 5

Les jeunes Suisses ont un sperme de mauvaise qualité, selon une étude nationale

spermatozoides suisses

Selon une étude parue dans « Andrology », 62 % des jeunes Suisses ont au moins un des trois paramètres spermatiques, que sont la quantité... 1

Conventionnement sélectif et stages obligatoires : la nouvelle offensive pro-régulation des sénateurs

buzyn senat

Cette fois, la charge est venue de la commission de l'Aménagement du territoire du Sénat. Réunis pour avis sur le projet de loi de santé,... 9

Après l'ANSM, l'EMA recommande le retrait du marché des médicaments à base de fenspiride

sirop

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 8 février dernier la suspension des autorisations... Commenter

Live chat du « Quotidien »Dr Thomas Mesnier : « Le médecin reste médecin, le pharmacien reste pharmacien »

Thomas Mesnier Live chat

La loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé reviendra à la fin du mois de juin devant les députés après un... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter