Les études médicales gangrenées par le sexisme et le harcèlement : une enquête qui fait mâle

Les études médicales gangrenées par le sexisme et le harcèlement : une enquête qui fait mâle

Sophie Martos
| 17.11.2017
  • harcèlement sexisme

C'est une enquête* inédite en forme de coup de poing qui s'attaque au tabou du sexisme et du harcèlement au cours des études médicales.

Baptisée « Hey Doc, les études médicales sont-elles sexistes ? », lancée à l'initiative de l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI), elle révèle que près de 9 % des internes de médecine ont déjà vécu une situation de harcèlement sexuel et que 68 % d'entre eux (61 % de femmes et 7 % d'hommes) se déclarent victimes...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 54 Commentaires
 
désert médical du cher Médecin ou Interne 20.11.2017 à 08h19

Le titre de l'article et certaines réactions publiées sont aussi significatives que l'enquête elle-même ....
De toute façon pour les victimes peu de possibilité de réagir.
Démarches = stage non Lire la suite

Répondre
 
JLCB Médecin ou Interne 19.11.2017 à 22h27

Arrêtons de noircir le tableau. Je n'ai jamais vu dans ma carrière un cas de harcèlement sexuel avéré. Parole contre parole.

Une solution encore pour les hôpitaux dénoncés : imposer une tenue Lire la suite

Répondre
 
Claude H Médecin ou Interne 19.11.2017 à 12h38

A dieu l'ambiance " soupape de sécurité " des salles de garde. Bonjour tristesse et burnout.

Répondre
 
PIERRE F Médecin ou Interne 18.11.2017 à 16h40

les faits de harcèlement ou de sexisme devraient aller en diminuant dans un monde médical de plus en plus exclusivement féminin. Les femmes sont très largement majoritaires à partie de la deuxième Lire la suite

Répondre
 
Jean C Médecin ou Interne 18.11.2017 à 12h49

Cet article fait preuve d'un humour sexiste dans son titre (qui fait "mâle"), et tout à la fin (prendre le problème à bras le corps).

Répondre
 
MARIA CARMEN P Médecin ou Interne 18.11.2017 à 17h37

On Peut aussi resister avec humour

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 9

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 6

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter