Risques psychosociaux : un hôpital perd son procès en diffamation contre l'association Mégnien

Risques psychosociaux : un hôpital perd son procès en diffamation contre l'association Mégnien

Anne Bayle-Iniguez
| 27.10.2017
  • centre hospitalier de Rouffach

    Risques psychosociaux : un hôpital perd son procès en diffamation contre l'association Mégnien

Le tribunal de grande instance de Paris a condamné ce jeudi le centre hospitalier de Rouffach (Haut-Rhin) à verser 2 000 euros de frais de procédure (dépens) à l'association nationale Jean-Louis Mégnien de lutte contre la maltraitance et le harcèlement au sein de l'hôpital public, attaqué pour diffamation. 

L'hôpital psychiatrique reprochait à l'association de médecins d'avoir apposé son nom sur sa carte des signalements des cas de maltraitance et de harcèlement, publiée sur son site Internet. Selon l'hôpital (le seul de la petite ville de Rouffach), le document contenait des « insinuations diffamatoires » à son endroit. 

Le tribunal a retenu la bonne foi de l'association pour rejeter la plainte de l'établissement pour diffamation en référé.

400 signalements de maltraitance ou de harcèlement

Depuis son lancement, au printemps 2016, à la suite du suicide du médecin qui lui a donné son nom, l'association Mégnien a enregistré 400 signalements de harcèlement ou de maltraitance à l'hôpital, pour beaucoup relatifs à des conflits entre médecins. Les cas les plus complexes sont transférés à Édouard Couty, chargé par Marisol Touraine d'interférer en tant que médiateur sur la prévention des risques psychosociaux à l'hôpital. 

L'association Mégnien précise que l'hôpital de Rouffach est le seul à avoir porté plainte.

Contacté par « le Quotidien », l'hôpital de Rouffach n'a pas donné suite. 

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Zéro bug aux ECNi : les carabins décompressent en musique à Paris 7 [VIDÉO]

ecni

Après l'effort... Le « Quotidien » a filmé les premiers instants de liberté des candidats dans la foulée des épreuves classantes nationales... Commenter

Cancer : 5 ans après, plus de 63 % des patients souffrent de séquelles

CANCER

Cinq ans après un diagnostic de cancer, 63,5 % des patients souffriraient de séquelles, selon l'enquête VICAN5, « La vie cinq ans après un... 1

Médecins : vers la fin de l'interdiction générale de publicité ?

conseil etat

C'est une révolution : dans une étude publiée aujourd'hui, le Conseil d'État recommande de supprimer l'interdiction générale de publicité... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter