Vaccination antigrippale : Agnès Buzyn montre l’exemple aux Entretiens de Bichat

Vaccination antigrippale : Agnès Buzyn montre l’exemple aux Entretiens de Bichat

David Bilhaut
| 05.10.2017
  • buzyn

    Vaccination antigrippale : Agnès Buzyn montre l’exemple aux Entretiens de Bichat

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a inauguré ce jeudi le « Kiosque vaccination » des Entretiens de Bichat où les professionnels peuvent venir se faire vacciner contre la grippe durant les trois jours de cette 70e édition qui se tient jusqu’au 7 octobre au palais des Congrès de Paris.

La ministre s’est ensuite fait vacciner dans le petit local du stand prévu à cet effet. « Il faut que l’on montre l’exemple. Je pense que c’est très important d’offrir cette possibilité aux Entretiens de Bichat », a déclaré Agnès Buzyn. « Cela nous permet à tous très facilement de nous conformer aux recommandations, de nous protéger et de protéger les patients », a-t-elle ajouté. Le lancement officiel de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2017-2018 aura lieu ce vendredi 6 octobre : 12 millions de personnes à risque sont invitées à se faire vacciner.

Rendre la confiance

En conclusion de la séance inaugurale du congrès consacrée au « virage ambulatoire », la ministre est revenue quelques minutes sur le fil rouge des Entretiens de Bichat de 2016 portant sur la vaccination, édition à laquelle l’actuelle ministre était alors intervenue en tant que présidente de la Haute Autorité de santé (HAS). Elle a tenu une nouvelle fois un discours mobilisateur : « Je souhaite en premier lieu insister sur la nécessité que les professionnels de santé donnent l’exemple, notamment pour la vaccination anti-grippale afin de protéger les patients et participer à rendre la confiance. » Et de lancer : « Vous êtes en première ligne au contact quotidien des patients. Vous jouez à ce titre un rôle primordial. » 

Obligation vaccinale

La ministre a ensuite glissé quelques mots sur l’extension de l’obligation vaccinale prévue dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, soulignant l’importance de sa mesure en termes de santé publique : « Aujourd’hui, 8 enfants sur 10 sont vaccinés pour ces 11 valences et l’obligation permettrait de dépasser les 9 enfants sur 10 pour répondre aux recommandations de l’OMS », a-t-elle indiqué. « Le taux de couverture pour les vaccins obligatoires est certes meilleur que ceux des autres pays, en revanche ils sont insuffisants pour la plupart des vaccins recommandés. Cette insuffisance est à l’origine d’épidémies, de la réemergence de certaines maladies que l’on croyait pourtant disparues sur notre territoire. Aussi engendre-t-elle des hospitalisations et des décès d’autant plus regrettables qu’ils sont évitables, et notamment chez les petits enfants », a insisté Agnès Buzyn. « Ces maladies transmissibles sont en outre particulièrement dangereuses pour les enfants en très bas âge qui n’ont pas encore été vaccinés ou pour des personnes fragiles qui ne répondent pas au vaccin. Je pense notamment aux patients sous chimiothérapie », a-t-elle poursuivi avant de conclure : « La vaccination n’est donc pas seulement un acte individuel, elle est également destinée à protéger son entourage. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 21 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 06.10.2017 à 11h31

Le ministère devrait envoyer une affiche à tous les professionnels de santé du style :" Je vous soigne, je suis vacciné contre la grippe !"
pour les Etablissements de santé et médico-sociaux , une Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE M Médecin ou Interne 06.10.2017 à 20h05

bonne idée ! et également facile à réaliser soi-même avec une simple imprimante (ce sera plus rapide je pense que d'attendre la décision d'une commission ministérielle, un appel d'offre, un budget, Lire la suite

Répondre
 
ALAIN A Pharmacien 06.10.2017 à 08h41

J'ose espérer que les commentaires précédents parlant de "vaccins homéopathiques" et autres fadaises dénoncées unanimement par touts les Académies des Sciences mondiales ne viennent pas de médecins Lire la suite

Répondre
 
Michel A Médecin ou Interne 06.10.2017 à 10h35

+1

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 06.10.2017 à 11h49

+1000

Répondre
 
asphyxia Médecin ou Interne 05.10.2017 à 21h35

Je donne l exemple : vaccin homéopathique pour la grippe une fois par semaine pdt 4 semaines puis un rappel un mois plus tard depuis une vraie grippe heureusement un WE ; ça marche et c'est sans Lire la suite

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 05.10.2017 à 22h35

Sérum de Yersin + Thymuline + Influenzinum + 3 mois (si 9CH) = + 2 Gs -minimum = ( :;-)) ) = salarie-nous, mignonne ministre !!! (;-) .

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 05.10.2017 à 22h42

On attend toujours et encore la réponse des 'syndicats des travailleurs médicaux libéraux' sur la carence à J+90, et sur les IJ par les médecins conseils à J+5 ---- le silence est assourdissant, Lire la suite

Répondre
 
gourou Médecin ou Interne 05.10.2017 à 20h41

Roselyne bis ................on a pas oublié.............

Répondre
 
ZOSTRA Médecin ou Interne 05.10.2017 à 22h16

comme disait "Roselyne"
"Si je fais rien on critiquera,si je fais quelque chose ,on critiquera"Vous avez comprit?

Répondre
 
Daniel G Médecin ou Interne 05.10.2017 à 20h31

Propos lamentables...

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 05.10.2017 à 22h37

Vu le pognon perdu, oui, c'est vraiment LA-MEN-TA-BLE.

Répondre
 
ZOSTRA Médecin ou Interne 06.10.2017 à 16h58

ah je suis content ,d'avoir les réponses similaires de Daniel G et de C;LASSUIT II

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Revenus 2016 : êtes-vous mieux loti que vos confrères ? Faites le test

Revenus 2016 : êtes-vous mieux loti que vos confrères ? Faites le test-0

Anesthésistes, généralistes, cardiologues, pédiatres… « Le Quotidien » a compilé les revenus imposables 2016 des principales spécialités... Commenter

Buzyn (et l'IGAS) enterrent de fait le tiers payant généralisé obligatoire au 30 novembre

Buzyn Grand Jury

Cela ressemble à un enterrement sans fleurs ni couronnes. Le tiers payant « fonctionne » certes pour les patients remboursés à 100 % par... 28

La généralisation du tiers payant « irréaliste » fin novembre, explique l'IGAS

tiers payant

Très attendu, le rapport de l'IGAS sur l'évaluation de la généralisation du tiers payant a été mis en ligne ce lundi matin. La mission a... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter