En état végétatif depuis 15 ans, un patient redevient conscient après stimulation du nerf vague

En état végétatif depuis 15 ans, un patient redevient conscient après stimulation du nerf vague

Dr Véronique Nguyen
| 25.09.2017
  • vegetatif

Plongé dans un état végétatif depuis 15 ans après un accident de voiture, un homme de 35 ans n’avait quasiment aucune chance de s’améliorer. Une équipe de Lyon a repoussé « l’impossible » : après avoir implanté dans son thorax un stimulateur du nerf vague, le patient a pu récupérer une conscience minimale. Une grande étude est en vue.

« En stimulant le nerf vague, nous montrons qu’il est possible d'améliorer la présence au monde d'un patient », explique le Dr Angela Sirigu, directrice de l’Institut de science cognitive (ISC) Marc-Jeannerod, à Lyon, qui publie avec son équipe les résultats de ce traitement dans la revue « Current Biology ». « La plasticité du cerveau et la réparation du cerveau sont encore possibles même lorsque l'espoir semble avoir disparu », souligne la chercheuse du CNRS.

État végétatif

Une personne dans un état végétatif n’a aucune conscience de soi ni de son environnement. Elle est éveillée et respire spontanément mais ses réactions aux stimulations (douloureuses, sonores, visuelles...) sont uniquement d’ordre végétatif, médiées par le système nerveux autonome (accélération du cœur, de la respiration, une larme…), et les seuls mouvements observés sont réflexes ; aucune réaction ne fait intervenir sa conscience, sa volonté. Après un an d’état végétatif, les chances de recouvrer la conscience sont faibles. Ces patients vivent toutefois une dizaine d’années en moyenne, et certains vivent plusieurs décennies.

Sachant que dans l’état végétatif, les relations entre le cortex et le thalamus sont perturbées, l’équipe du Dr Sirigu s’est demandé si la stimulation du nerf vague pourrait apporter un bénéfice en activant le réseau thalamo-cortical.
Le nerf vague (X), encore appelé nerf parasympathique ou pneumogastrique, est un nerf (moteur, sensitif, sensoriel et végétatif) reliant le cerveau à de nombreux organes, y compris l’intestin. Parmi ses nombreuses fonctions, il joue un rôle important pour l’éveil et la vigilance.

Suivre un objet des yeux et tourner la tête sur demande

Les chercheurs ont donc exploré cette approche chez un homme demeurant dans un état végétatif depuis 15 ans après un traumatisme crânien subi à l’âge de 20 ans.
Après un mois de stimulation nerveuse vagale, procurée par un stimulateur implanté dans son thorax, l’examen clinique a révélé des améliorations reproductibles et soutenues de son attention, de ses mouvements et de son activité cérébrale. L'homme commençait à répondre à des ordres simples, chose auparavant impossible. Il pouvait par exemple suivre un objet avec ses yeux et tourner la tête sur demande. Sa mère trouvait qu’il était aussi plus apte à rester éveillé lorsque son thérapeute lui lisait un livre. Les enregistrements de l’activité cérébrale montraient en outre une augmentation des ondes thêta, un signal permettant de faire la distinction entre l’état végétatif et l’état de conscience minimale, et ces ondes concernaient des régions cérébrales participant aux mouvements, aux sensations et à la conscience.

Les chercheurs planifient maintenant une vaste étude collaborative pour confirmer et étendre le potentiel thérapeutique de la stimulation du nerf vague (SNV) chez les patients plongés en état végétatif ou dans un état de conscience minimale. Ces travaux pourront en outre nous aider à mieux comprendre « la capacité fascinante de notre esprit à produire une expérience consciente », ajoute le Dr Sirigu.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Feu vert aux infirmiers en pratique avancée, 5 000 IPA attendus avant la fin du quinquennat

infirmiere

Plusieurs textes réglementaires très attendus, publiés ce jeudi au « Journal officiel », viennent encadrer le nouvel exercice infirmier en... 11

Données de sécurité sur la vaccination obligatoire ? La transparence renforcera la confiance du public, estime le CSST

vaccins

Nous vous en informions la semaine dernière, le Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) de l’Agence de sécurité du médicament... 1

8 617 postes ouverts à l'internat pour 2018/2019 (+4 %) dont 39 % en médecine générale

internes

L'arrêté définissant le nombre de postes d'internes à pourvoir chaque année dans les différentes spécialités a été publié au « Journal... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter