Agnès Buzyn propose des « médecins détachés » et promet une « enveloppe » contre les déserts

Agnès Buzyn propose des « médecins détachés » et promet une « enveloppe » contre les déserts

Henri de Saint Roman
| 16.06.2017
  • buzyn

Le Pr Agnès Buzyn, affirme dans un entretien au « Parisien » paru ce vendredi que la lutte contre la désertification médicale, qui « cause un désarroi absolu pour la population », constitue sa « grande priorité ».

La ministre de la Santé annonce que, « pour la première fois », une « enveloppe » spécifique sera bientôt fléchée pour combattre ce fléau, sans en préciser le montant. « Ces moyens permettront aux territoires de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 14 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 22.06.2017 à 08h53

Madame la ministre devrait montrer l'exemple en reprenant une demi journée de consultations dans sa spécialité par semaine, elle pourrait ensuite impliquer plus efficacement tous les médecins à faire Lire la suite

Répondre
 
yves r Médecin ou Interne 21.06.2017 à 07h32

Idem me concernant, même de façon régulière, et je suis chirurgien orthopediste libéral sur plateau technique lourd...
avec 2 employées (secrétaire et aide opératoire)
Comme pour l'humanitaire, ce Lire la suite

Répondre
 
Lomadi Médecin ou Interne 20.06.2017 à 12h59

Mutualiser la pénurie... voilà qui promet !

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 18.06.2017 à 13h11

La pratique de la médecine en zone désertifiée a un coût (comme partout ailleurs) c'est ce coût (humain et financier) que les tutelles ne savent ou ne veulent pas assumer qui provoque le problème. Lire la suite

Répondre
 
sophieSML77 Médecin ou Interne 18.06.2017 à 11h11

D'accord pour les médecins libéraux pas d'accord pour les médecins hospitaliers!

Répondre
 
Vincent J Pharmacien 22.06.2017 à 13h25

Et pourquoi un médecin hospitalier qui est lui payé par la collectivité (contrairement au libéral qui est payé par le patient) ne pourrait pas participer à cette stratégie???

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Jasmin Claude

Figure de la recherche en cancérologie, le Pr Claude Jasmin est décédé

Le professeur Claude Jasmin, cancérologue et hématologue, ancien directeur d'unités de recherche à l'INSERM, est décédé samedi à l'hôpital Pitié-Salpêtrière (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), à l'âge de 78 ans, a annoncé... Commenter

Cancer du poumon : le risque augmente en cas de forte supplémentation en vitamines B

visuel vitamine cancer poumon

Une étude américaine parue dans le « Journal of Clinical Oncology » montre que la supplémentation en vitamine B6 et B12, à long terme et à... Commenter

L'hôpital de Cherbourg mise sur l'humour pour attirer les médecins

Hôpital de cherbourg

Confronté à la pénurie médicale et à la saturation de son service d'urgences, le centre hospitalier de Cherbourg (Manche) a lancé cet été... 1

Licence sportive : l’arrêté sur les disciplines à contraintes particulières est paru

Certificat sportif

L’arrêté fixant les caractéristiques de l'examen médical spécifique relatif à la délivrance du certificat médical de non-contre-indication... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter