Un maire sans médecin publie un arrêté qui interdit aux gens de mourir chez eux

Un maire sans médecin publie un arrêté qui interdit aux gens de mourir chez eux

Marie Foult
| 19.05.2017

À Laigneville, dans l'Oise, il est désormais interdit… de mourir à domicile. C'est la décision symbolique prise mercredi par le maire Christophe Dietrich (DVD), via un arrêté, en raison de la pénurie de médecins sur la commune. Les deux praticiens qui y exercent partent en retraite à la fin de l'année.

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook du média Brut, le maire qualifie la situation de « crise sanitaire sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale dans un certain nombre de cantons ». Il explique qu'il a eu des contacts avec des médecins, mais que ceux-ci demandaient à être salariés et logés. « À part mettre un pistolet sur la tempe d'un médecin, je fais quoi moi ? », poursuit-il.

Numerus clausus locaux 

Selon lui, des mesures existent pourtant comme « la régionalisation des diplômes ou la mise en place de numerus clausus locaux, et surtout de quotas de médecins par nombre d'habitants ». Christophe Dietrich qualifie son acte de « particulier et absurde » mais souhaite avoir des réponses concrètes en retour.

Son arrêté, médiatisé, a fait réagir le président de l'UFML, le Dr Jérôme Marty, qui lui a répondu dans une vidéo où il dit partager le constat de « crise sanitaire ». Le Dr Marty estime en revanche que le maire se saisit « de mauvaises solutions ». « On ne peut obliger les jeunes médecins à s'installer, ils ont déjà payé leur dette à la nation en faisant tourner les hôpitaux pendant des années », estime le généraliste.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 7 Commentaires
 
Roger M Médecin ou Interne 23.05.2017 à 09h56

On ne peut compter sur le libre choix pour résoudre le problème des déserts médicaux. Il faudra bien un jour ou l'autre imposer une période dans la carrière des médecins libéraux ou ils devront Lire la suite

Répondre
 
Cecile M Médecin ou Interne 20.05.2017 à 16h30

une solution a été apportée par la nouvelle réglementation car un des motifs de refus des médecins était le non paiement de l'acte : difficile en effet de faire payer un mort !

le médecin Lire la suite

Répondre
 
SIMONE F Médecin ou Interne 20.05.2017 à 14h05

que les mourants se "debrouillent " pour prendre leur décision et la mettre en oeuvre . c est tout ce qu il a trouvé Mr le maire vive les prochaines élections il y a sans doute mieux dans le canton.

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 20.05.2017 à 00h29

Au moins il nous empêchera pas... de mourir de rire !

Répondre
 
Dr Nono Médecin ou Interne 19.05.2017 à 20h28

j'ai proposé a une remplaçante non Thésée pour 18 jours ouvrables . la somme de 5300 euros certain minimum ; pas de garde , certes pas de secrétaire => reponse : pas assez !!!!=> bon Lire la suite

Répondre
 
Alain D Médecin ou Interne 20.05.2017 à 10h51

Cette remplaçante a eu bien raison !!!!

Répondre
 
MARC G Médecin ou Interne 20.05.2017 à 12h48

Cette ânesse trouvait que la carotte n'était pas assez grosse.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter