Cancer du col de l'utérus : l'INCa préconise la généralisation du dépistage organisé

Cancer du col de l'utérus : l'INCa préconise la généralisation du dépistage organisé

Stéphany Mocquery
| 25.10.2016
  • cancer col

L'Institut national du cancer (INCa) vient de publier le second volet d'une vaste enquête médico-économique sur la généralisation du dépistage du cancer du col de l'utérus.

Thème majeur du Plan cancer 2014-2019, le cancer du col de l'utérus touche plus de 3 000 femmes chaque année en France et environ 1 100 patientes en meurent. Or, on estime qu'un dépistage régulier permettrait d'éviter 90 % de ces cancers. L'INCa a donc inscrit dans ses objectifs prioritaires la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 5 Commentaires
 
lilou Médecin ou Interne 26.10.2016 à 12h08

Entre le moment où la lettre est reçue et le moment où un gynécologue peut vous recevoir, vous avez largement le temps d'oublier les RV...

Répondre
 
Chirurgien Médecin ou Interne 26.10.2016 à 07h53

Pour ce qui est des fonctionnaires, pas de problème , le compte y est ! Par contre, les gynécologues, comptez-vous !

Répondre
 
MARC P Autre Professionnel Santé 25.10.2016 à 23h45

La généralisation d'une vaste bureaucratie greffée sur fonds publics chargée du dépistage du cancer du col est l'une des principales mesures du "Plan Cancer III" plastronné par hollande en février Lire la suite

Répondre
 
PATRICK S Médecin ou Interne 25.10.2016 à 22h36

Et pourquoi oublier la vaccination anti HPV ? La rendre obligatoire, comme dans certain pays anglo saxon, serait une mesure simple et efficace ! Forcément, ça emploi moins de fonctionnaire …

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 26.10.2016 à 10h30

Je suis 100% d'accord avec ce commentaire ! Il existe même des expérimentations pour essayer de vérifier si cette vaccination devrait être étendue aux garçons ! Il serait intéressant d'en connaître Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 28

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter