Liberté d'installation : les députés votent le conventionnement sélectif, la profession hurle

Liberté d'installation : les députés votent le conventionnement sélectif, la profession hurle

Christophe Gattuso
| 19.10.2016
  • désert

Une nouvelle installation pour un départ : les députés ont adopté ce mercredi matin le conventionnement sélectif des médecins libéraux en zone surdense, lors de l'examen en commission du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017.

L'amendement de la députée socialiste Annie Le Houérou (Côtes d'Armor) était soutenu par une quarantaine de parlementaires dont la présidente socialiste de la commission des affaires sociales Catherine Lemorton (pharmacienne)....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 98 Commentaires
 
stephane B Dentiste 23.10.2016 à 12h30

Conventionnement séléctif déjà en place chez les dentistes ???
Ou ça ? quand ça?

Répondre
 
AD24 Médecin ou Interne 21.10.2016 à 11h11

Mesure totalement démagogique... !!
Qu'est-ce qu'une zone sous-dotée ?? Vu qu'en France, le patient n'a aucune obligation à aller consulter le médecin de sa zone d'habitation... !

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 21.10.2016 à 09h54

Tiens, toujours pas de réaction du conseil de l'ordre ? ils doivent être déjà en ouikend !

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 20.10.2016 à 20h28

avec un tel amendement les clientèles des medecins dans les zones sur dotées reprennent de la valeur car pour s'installer , il faudra alors racheter une patientele!!!

Répondre
 
JEAN FRANCOIS C Médecin ou Interne 20.10.2016 à 13h12

Boucher les déserts médicaux manu militari, c'est répartir la désertification. Dans ma zone "sur dotée", j'ai deux mois d'attente dans ma spécialité. A terme, les jeunes réagiront en allant vers les Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mort inattendue du nourrisson et plagiocéphalie : le couchage sur le dos est impératif, alertent les spécialistes lyonnais

nourrisson

À l'occasion de la Semaine de prévention de la mort inattendue du nourrisson (19 au 23 septembre), les pédiatres, neurochirurgiens et chirur... Commenter

Retrait du marché des implants Essure, les patientes tentent une action de groupe avant la fin du mois

implant Essure

Plus d'un mois après la perte temporaire de son marquage CE, sur décision de l'organisme notifié irlandais NSAI, l'implant de contraception... 1

Pilule de troisième génération : le parquet classe l’enquête

PILULE

Est-ce la fin d’une polémique longue et stérile sur les pilules de troisième génération ? Sans doute pas. Le parquet de Paris a classé... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter