ECNi : les candidats déconcertés par une IRM non anonymisée et un cas clinique déjà présenté

ECNi : les candidats déconcertés par une IRM non anonymisée et un cas clinique déjà présenté

Sophie Martos
| 22.06.2016
  • ECNI

    ECNi : les candidats déconcertés par une IRM non anonymisée et un cas clinique déjà présenté

Dernière ligne droite ce mercredi pour les 8 200 candidats présents aux premières épreuves classantes nationales informatisées (ECNi). Ce mercredi matin, la lecture critique d'articles (LCA), très redoutée des étudiants, s'est bien déroulée selon les témoignages publiés sur les réseaux sociaux. Les candidats pourront pousser un ouf de soulagement après les six derniers dossiers cliniques progressifs (DCP) cet après-midi.

Sur le plan technique, ces premières ECN informatisées se sont pour le moment déroulées sans bug majeur. Toutefois, plusieurs témoignages adressés au « Quotidien » déplorent le manque de rigueur du Centre national de gestion (CNG), organisateur des épreuves et du conseil scientifique chargé de sélectionner et de relire les sujets. Mardi 21 juin, les nom, prénom et date de naissance d'un patient atteint d'un myélome, ainsi que le nom de l'hôpital figuraient sur une des IRM incluses dans un cas clinique. « Le CNG a confirmé que c'était une erreur. Le conseil scientifique a omis de supprimer l'identité de ce patient », explique Rémi Patrice, vice-président de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF).

Cette coquille est d'autant plus cocasse que mardi matin, plusieurs questions isolées sur lesquelles avaient planché les étudiants, portaient sur… le secret médical.

Un cas clinique déjà donné à Lyon-Est pourrait ne pas être comptabilisé

Autre point noir, des étudiants de Lyon-Est avaient déjà composé en avril 2016 lors d'une conférence d'entraînement sur l'un des cas cliniques proposés aux ECNi (ostéoporose chez un homme de 38 ans et myélome à chaîne légère) présenté le 21 juin. Ce cas atypique pourrait remettre en question l'équité des étudiants. Selon l'ANEMF, l'épreuve ne devrait pas être annulée. « Le conseil scientifique s'est aussi rendu compte de son erreur, explique Rémi Patrice. A priori, l'une des pistes envisagées est de ne pas comptabiliser ce dossier si les écarts de points sont trop importants entre les D4 de Lyon-Est et les autres étudiants. » 

Nul doute que le Centre national de gestion (CNG) et Marisol Touraine, qui feront le point ce mercredi après-midi sur ces premières ECNi, apporteront des réponses aux questions que se posent les étudiants. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
désert médical du cher Médecin ou Interne 20.06.2017 à 19h41

Minable ou partiellement bidonné comme chaque année ...

Répondre
 
frites Médecin ou Interne 25.06.2016 à 13h20

Comme tous les ans des sujets sont donnés dans certaines grosses facs...il suffit d'assister à certain cours dans certaines grosses facs parisiennes qui n'hésitent pas à donner les sujets mis dans la Lire la suite

Répondre
 
jean-jacques l Médecin ou Interne 23.06.2016 à 09h22

Créer de toutes pièces un cas clinique, qui ne poserait aucun problème est quasiment impossible ; on se passe sur un cas réel qui n'a pas posé de problème dans la vrai vie ; dans ces conditions, le Lire la suite

Répondre
 
Palpou Médecin ou Interne 25.06.2016 à 09h38

Oui, mais il me semble qu'il y a une soumission des cas au niveau national par les professeurs et les médecins.
Cela semble peut-être simplet, mais ne suffit-il pas de ne pas soumettre un cas qu'on Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La « mort » du tiers payant généralisé : les médecins crient victoire et saluent le pragmatisme de Buzyn

tiers payant

Après l'annonce d'Agnès Buzyn de l'impossibilité technique de généraliser le tiers payant à tous les patients dès décembre, un droit... 18

La généralisation du tiers payant « irréaliste » fin novembre, explique l'IGAS

tiers payant

Très attendu, le rapport de l'IGAS sur l'évaluation de la généralisation du tiers payant a été mis en ligne ce lundi matin. La mission a... 6

Valproate et grossesse : un bilan de l'ANSM révèle un respect des règles de prescription et de délivrance « très insuffisant »

ANSM

Conformément à l'objectif fixé de faire baisser l’exposition des femmes aux médicaments pendant la grossesse, l'Agence nationale de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter