Le traitement précoce des nouveau-nés infectés par le VIH possible en Afrique de l'Ouest

Le traitement précoce des nouveau-nés infectés par le VIH possible en Afrique de l'Ouest

Damien Coulomb
| 26.04.2016

Le traitement précoce basé sur le lopinavir est réalisable et efficace chez le jeune enfant avant l’âge de deux ans en Afrique de l’Ouest à condition d’améliorer l’accès précoce au diagnostic de l’infection par le VIH. Tels sont les résultats préliminaires de l'étude ANRS MONOD présentés vendredi 22 avril lors de la conférence AFRAVIH qui s'est tenue à Bruxelles. Selon les travaux de l'équipe du Dr Valériane Leroy (INSERM U1027, Toulouse, et site ANRS PACCI Abidjan), la simplification de ce traitement chez les enfants en succès virologique stable avec de l’efavirenz est non inférieure au lopinavir en termes de succès virologique mais pose le problème d’émergence de mutations de résistances qui risque de faire échouer le traitement à plus long terme.

Le but de l'essai MONOD était d'évaluer une stratégie de simplification du traitement antirétroviral chez des enfants infectés par le VIH, traités avant l’âge de deux ans avec une trithérapie comprenant du lopinavir. Au bout d'un an, les jeunes patients en succès pouvaient « switcher » vers une stratégie d’épargne basée sur l’efavirenz, en une prise par jour. En amont de MONOD, les chercheurs devaient étudier la faisabilité du traitement précoce chez l’enfant dans les pays du Sud qui, bien que recommandé par l’Organisation mondiale de la santé, est encore peu mis en pratique.

 

Un diagnostic trop tardif

 

« Le premier constat est que le diagnostic pédiatrique de l’infection par le VIH est encore souvent trop tardif, explique le Dr Leroy, en médiane, les enfants ont été inclus dans l’essai et mis sous traitement à 13 mois de vie, alors que le traitement pourrait être mis en route dès deux ou trois mois de vie. »

Les auteurs insistent donc sur l'importance du développement du diagnostic précoce, indispensable à une mise sous traitement plus tôt. L’étude montre par ailleurs une bonne tolérance et efficacité du traitement initial basé sur le lopinavir, avec 78 % des enfants en succès virologique après 12 mois de traitement et une absence d’infériorité chez les enfants « switcheurs » par rapport à la poursuite de la trithérapie initiale sur le maintien du succès virologique (charge virale inférieure à 1 000 copies/ml).

Les auteurs ont cependant constaté davantage de mutations de résistance chez les enfants sous efavirenz. « Cette stratégie d’épargne pourrait être envisagée chez des patients avec une bonne observance, estime le Dr Leroy, mais, au final, la stratégie simplifiée ne nous semble pas devoir être recommandée en routine, afin de ne pas faire courir le risque d’un échec thérapeutique aux enfants. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
chir bariatrique

La qualité de la vie sexuelle durablement améliorée par la chirurgie bariatrique

C'est une conséquence de la chirurgie de l'obésité à laquelle on ne pense pas toujours, et pourtant, la qualité de la vie sexuelle semble durablement améliorée après une chirurgie bariatrique, selon les données d'une cohorte... Commenter

Grippe : le pic est probablement atteint, selon Santé publique France

GRIPPE

Dans son bulletin hebdomadaire de la semaine du 11 au 17 février (semaine 7), Santé publique France (SpF) estime que « le pic de la grippe... Commenter

Vaccination antigrippale : les pharmaciens à l'offensive pour alléger les contraintes et élargir la cible

Vaccin grippe pharmacie

Après deux ans d'expérimentation, la généralisation de la vaccination antigrippale à l'officine a été actée par la loi de financement de la... 1

Jour de carence, télétravail, fiches repères… des pistes fortes pour réguler les arrêts maladie sans taper sur les prescripteurs

arret travail

Missionnés en septembre par Matignon, le Pr Stéphane Oustric (médecin généraliste, Université de Toulouse), Jean-Luc Bérard (DRH du groupe... 1

Cancer du rein métastatique : les combinaisons d'immunothérapie jouent des coudes pour la 1ère ligne

Tout va très vite. À peine, l'association de deux immunothérapies, le nivolumab et l'ipilimumab, est devenue il y a 1 mois le nouveau... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter