Médecin traitant de l'enfant : un groupe de travail va plancher sur les missions des généralistes et des pédiatres

Médecin traitant de l'enfant : un groupe de travail va plancher sur les missions des généralistes et des pédiatres

Christophe Gattuso
| 24.03.2016
  • traitant enfant

L'Assurance-maladie et les syndicats de médecins libéraux ont exploré hier les pistes de revalorisation du médecin traitant (consultations longues majorées, forfait de suivi…), lors de la troisième séance de négociation conventionnelle. 

Les partenaires ont également abordé la mise en place spécifique du médecin traitant de l'enfant dans la prochaine convention. La loi de santé prévoit en effet que tous les patients de moins de 16 ans pourront désormais disposer d'un médecin traitant – le parcours de soins instauré en 2005 ne s'appliquait jusqu'alors pas à eux. Aucune pénalité n'est toutefois prévue en cas d'absence de désignation.

« Nous avons obtenu la mise en place d'un groupe de travail spécifique sur ce dossier avec des médecins généralistes et des pédiatres », explique le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF.

Ce groupe devra notamment déterminer les missions particulières afférentes à cette fonction, préciser l'organisation du parcours de soins des enfants atteints d'une maladie chronique et réfléchir aux modes de rémunération autres que l'acte (forfaits, ROSP).

Les bébés davantage suivis par les pédiatres

Selon les statistiques de l'Assurance-maladie, 94 % des enfants consultent un généraliste au moins une fois avant 16 ans. Le médecin de famille voit en moyenne 200 enfants par an tandis qu'un pédiatre reçoit en consultation 620 patients de moins de 16 ans (dont une grande majorité – 410 – sont âgés de moins de deux ans).

« Nous devons nous assurer que les pédiatres, qui ne sont plus très nombreux, ne perdront pas avec la mise en place de cette réforme », explique le Dr Ortiz.

Selon le Dr Claude Leicher, président de MG France, une meilleure organisation du parcours de soins entre les généralistes et des pédiatres traitants et correspondants pourrait permettre de « désencombrer les urgences hospitalières ». « L'objectif est de faciliter les actions de santé publique auprès des jeunes enfants (vaccination, prévention de l'obésité infantile) avec une nouvelle modalité de rémunération qui pourrait intégrer la ROSP », précise-t-il.

Une grande attention devra être portée à la situation des pédopsychiatres « qui ne s'en sortent qu'avec une activité mixte », précise le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
Christophe LAMARRE Médecin ou Interne 25.03.2016 à 22h07

« La vie du médecin....et des patients, était quand même bien plus simple (et plus valorisante...) quand il y a quelques années, c'est à dire pas si longtemps, on était pas à se faire ch... avec ces c Lire la suite

Répondre
 
Nicolas H Médecin ou Interne 25.03.2016 à 10h19

Et Leicher qui ne pense toujours qu'aux ROSP...

Répondre
 
Salters75 Médecin ou Interne 25.03.2016 à 09h45

On n'accepte plus déjà les nouveaux patients adultes faute de place, surcharge de RV, etc..., alors choisir d'être en plus médecin traitant de leurs enfants : une décision à murir longuement car Lire la suite

Répondre
 
Candide Médecin ou Interne 25.03.2016 à 01h31

On y réfléchit depuis 1/2 siècle : patience. De la médecine, de l'éthique, de la confraternité, de la Santé Publique, de la citoyenneté, que dis-je, de l'altruisme à l'état pur.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter