Un député LR s'alarme du gel du numerus clausus en Bretagne

Un député LR s'alarme du gel du numerus clausus en Bretagne

Anne Bayle-Iniguez
| 18.02.2016

Dans une lettre adressée à Marisol Touraine, le député des Côtes-d’Armor Marc le Fur alerte la ministre de la Santé sur « l'urgence de la situation bretonne ».

L'élu Républicain (LR) dénonce un « gel » du numerus clausus dans sa région ne permettant pas de combattre la désertification médicale.

Depuis 2013, seulement 171 étudiants sont admis chaque année en 2e année de médecine à la faculté de médecine de Brest tandis que cet effectif est bloqué à 200 à Rennes. À l’inverse, la faculté de Tours a vu son numerus clausus augmenter de 20 places en 2016 et celles de Clermont-Ferrand et de Grenoble de 18 places chacune, dénonce-t-il.

 

Loudéac et Lamballe en manque de médecins

 

Pour Marc Le Fur, ce statu quo du numerus clausus est « incompréhensible » au regard de l'essor démographique et de la réalité de la désertification médicale, « qui s'étend aujourd'hui du monde rural aux villes moyennes de 10 000 à 15  000 habitants ».

« Dans ma circonscription, écrit le député, c’est le cas aujourd’hui de Loudéac mais également de Lamballe qui, avec ses 15 000 habitants, a commencé à perdre deux généralistes et s’apprête à en perdre quatre autres dans les mois à venir. »

Marc Le Fur exhorte donc la ministre de la Santé à porter « la plus vive et bienveillante attention » à cette question.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
Salters75 Médecin ou Interne 22.02.2016 à 07h46

Pouvez-vous informer Mr le Fure qu'il n'y a plus d'installation puisque ce gouvernement a décider de mettre fin à la médecine libérale l"exterminer" le mot n'est pas assez fort, et que plutôt que des Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 18.02.2016 à 20h35

« Mr le député se réveille car son médecin part en retraite , mais avant que faisait -il ? il se laissait berner par la voix des ministères , moins il y aura de médecins , moins ils pourront soigner d Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 6

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter