Vaccination contre l'hépatite B : le HCSP rappelle à l'ordre les étudiants de la filière santé

Vaccination contre l'hépatite B : le HCSP rappelle à l'ordre les étudiants de la filière santé

Betty Mamane
| 15.02.2016
  • hep b

« Les professionnels de santé ont une obligation d’immunisation contre l’hépatite B », rappelle un avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP), insistant sur le fait que « cette obligation s’applique également à tout élève ou étudiant d’un établissement préparant à l’exercice des professions médicales et des autres professions de santé ».

Une injonction qui a pour objectif de les protéger d’une contamination par le virus de l’hépatite B (VHB) lors des actes effectués au cours de leurs pratiques professionnelles, mais aussi de protéger les patients d’une contamination potentielle. 

Le HCSP rappelle que les professionnels de santé peuvent être victimes d’accidents exposant au sang pouvant entraîner une contamination par les virus à transmission hématogène tel que le virus de l’hépatite B et qu'ils peuvent, une fois infectés, transmettre ces virus à leurs patients en réalisant certains actes invasifs.

Vaccination obligatoire et respect des précautions d'hygiène

Le Haut conseil recommande que « le respect des précautions standard d’hygiène soit enseigné dans toutes les filières de formation des professions de santé ». Il insiste aussi sur l'importance que soit maintenue la vaccination obligatoire contre l’hépatite B pour les étudiants ou élèves des professions médicales et pharmaceutiques (médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien, sage-femme) ainsi que ceux des autres professions de santé : infirmier, infirmier spécialisé, masseur-kinésithérapeute, pédicure podologue, manipulateur d’électroradiologie médicale, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, technicien en analyses biomédicales et assistant dentaire.

Le HCSP précise, du reste, que « la vaccination universelle contre le VHB dans l’enfance est le meilleur outil pour limiter le risque chez les futurs étudiants des professions de santé ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 5

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 2

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 1

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 4

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter