L'allaitement pourrait sauver 820 000 enfants et doper de près de 300 milliards par an l'économie mondiale

L'allaitement pourrait sauver 820 000 enfants et doper de près de 300 milliards par an l'économie mondiale

Betty Mamane
| 29.01.2016
  • allaitement

L'allaitement prolongé pourrait sauver plus de 820 000 bébés, prévenir 20 000 décès dus à un cancer du sein et économiser des milliards aux systèmes de santé de santé de la planète, chaque année.

C'est, entre autres projections, ce que révèle une vaste méta-analyse publiée dans « The Lancet » du 28 janvier. Portant sur plus de 1 300 études internationales, il s'agit de la plus exhaustive jamais réalisée sur les bienfaits, les déterminants et les tendances de cette pratique à travers le monde.

Les pays riches aussi concernés

Outre la fonction purement alimentaire, l'allaitement est réputé depuis longtemps pour avoir des effets bénéfiques à la fois sur la santé du nourrisson et sur celle de la mère. Et, contrairement à certaines idées reçues, les bénéfices de l'alimentation au sein ne concernent pas seulement les pays pauvres. « Dans les pays riches, l'allaitement réduit de plus d'un tiers la mort subite du nourrisson. Dans les pays pauvres ou aux revenus moyens, environ la moitié des épisodes de diarrhée et un tiers des infections respiratoires pourraient être évités grâce à l'allaitement », expliquent les auteurs de l'étude. Selon eux, l'allaitement longue durée (jusqu'à 6 mois ou plus) contribuerait également à diminuer les risques d'obésité et de diabète chez l'enfant. Pour les mères, il réduirait les risques de cancer du sein et des ovaires.

Seuls 35 % des bébés bénéficient d'un allaitement prolongé

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande ainsi un allaitement maternel « exclusif » jusqu'à l'âge de six mois et un allaitement partiel jusqu'à deux ans. Pourtant, seulement 35 % des bébés dans le monde en bénéficient aujourd'hui. « seul un enfant sur cinq est allaité jusqu'à ses douze mois dans les pays riches tandis que seul un enfant sur trois est allaité exclusivement les six premiers mois de son existence dans les pays à revenus faibles ou moyens », regrettent les chercheurs. Ce sont par conséquent des millions d'enfants qui ne bénéficient pas pleinement des bienfaits du lait maternel.

 

Réduction des maladies infantiles et gain économique

Les experts ont calculé qu'en portant à 90 % le taux d'allaitement exclusif jusqu'à six mois aux États-Unis, en Chine et au Brésil et à 45 % au Royaume-Uni, cela permettrait de diminuer les coûts de traitements des maladies infantiles courantes telles que la pneumonie, la diarrhée ou l'asthme. Ils déplorent, par ailleurs, des publicités agressives en faveur des laits de substitution qui sapent, selon eux, les efforts des autorités pour promouvoir l'allaitement maternel.

Les auteurs de la méta-analyse du « Lancet » se sont appuyés sur une étude de mars 2015, qui soutenait qu'un allaitement contribue à une intelligence accrue, une scolarité plus longue et donc de meilleurs revenus à l'âge adulte, pour évaluer les répercussions économiques de cette pratique. Ils estiment que la faiblesse de l'allaitement a représenté une perte de 302 milliards de dollars (270 milliards d'euros, 0,49 % du PIB mondial) en 2012. Un chiffre qui pourrait bien, selon eux, basculer en bénéfices avec une meilleure promotion de l'alimentation au sein. 

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 1

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 5

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

internes

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année),... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter