Les riverains des centrales nucléaires invités à retirer gratuitement en pharmacie des comprimés d’iode

Les riverains des centrales nucléaires invités à retirer gratuitement en pharmacie des comprimés d’iode

12.01.2016
  • Les riverains des centrales nucléaires invités à retirer gratuitement en pharmacie des comprimés d’iode - 1

L’Autorité de sûreté nucléaire vient de lancer une nouvelle campagne d’information et de distribution préventive de comprimés d’iode pour les populations habitant près d’une centrale nucléaire. Cette campagne, la cinquième depuis 1997, se déroulera sur plusieurs mois et touchera 500 communes situées dans un rayon de 10 kilomètres autour des 19 sites nucléaires d’EDF (zone PPI ou plan particulier de prévention). « Cette nouvelle campagne vise à la fois à renouveler les comprimés d’iode distribués en 2009 et qui arrivent à péremption en 2016 et à développer la culture de radioprotection des riverains », précise l’Autorité de sûreté nucléaire.

500 000 foyers

La distribution débutera en février. Chaque riverain aura alors reçu une lettre des pouvoirs publics lui permettant de retirer gratuitement sa/ses boîte(s) de comprimés d’iode dans les pharmacies participant à l’opération. Environ 500 000 foyers et 70 000 établissements recevant du public (écoles, entreprises, commerces...) sont concernés.

Au-delà du rayon de 10 km, il existe des stocks départementaux complémentaires d’iode qui pourraient être acheminés aux populations si nécessaire, rappelle l’ASN. Ils sont « suffisants pour couvrir les besoins de l’ensemble de la population française ».

En cas d’accident nucléaire, l’ingestion d’iode stable (iodure de potassium) est « un moyen efficace » de protéger la thyroïde contre les effets de l’iode radioactif et le risque de cancer.

6 réflexes pour bien se protéger

L’ASN entend aussi lancer une campagne d’information afin de « faire progresser la culture de radioprotection » particulièrement dans les zones proches des centrales. Près de cinq ans après la catastrophe de Fukushima, « on sait qu’un accident nucléaire est possible en France, même si ce n’est pas quelque chose de probable, loin de là », a expliqué à l’AFP Alain Delmestre, directeur général adjoint de l’ASN. chargé du comité de pilotage de la campagne.

« Il faut que les gens connaissent les bons réflexes », a-t-il souligné. Les 6 réflexes pour bien se protéger en cas d’accident nucléaire seront rappelés systématiquement :

1) se mettre à l’abri rapidement dans un bâtiment en dur ;

2) se tenir informé à l’aide des médias ;

3) ne pas aller chercher ses enfants à l’école ;

4) limiter ses communications téléphoniques ;

5) ingérer le(s) comprimé(s) d’iode sur instruction du préfet selon la posologie prescrite ;

6) se préparer à une éventuelle évacuation.

Un site et un numéro vert

D’ici à la fin janvier, une trentaine de réunions publiques d’information vont être organisées par les pouvoirs publics en relation avec les Commissions locales d’information (CLI) et les maires des zones concernées pour permettre des échanges avec la population. Alain Desmestre espère que la campagne aura plus de succès que la précédente de 2009 qui avait été vue par 80 % des personnes. Toutefois, seulement 50 % d’entre elles s’étaient déplacées pour retirer les comprimés d’iode en pharmacie, « ce qui est insuffisant », s’est-il inquiété. Un site spécifique www.distribution-iode.com a été créé pour l’occasion, ainsi qu’un numéro Vert 0.800.96.00.20.

Les associations ont réagi à cette campagne en affirmant que le périmètre de 10 km n’était pas suffisant.

Fin 2014, les autorités européennes de sûreté nucléaire et de radioprotection WENRA (dont fait partie l’ASN) et HERCA – ont recommandé l’élargissement de ce périmètre, rappelle Yannick Rousselet, chargé du nucléaire chez Greenpeace France. L’ANCCLI, l’Association nationale des comités et commissions locales d’information, juge elle aussi que « le nuage radioactif ne s’arrêtera pas à 10 km » et qu’il est important de bien se préparer.

Dr Lydia Archimède
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
Hervé M Médecin ou Interne 12.01.2016 à 20h07

« Faute avouée a moitié pardonnée?... Enfin en multipliant par 100 -l'ancien taux apres Fukushima,soit le niveau des travailleurs du nucléaire sur un an-, le taux annuel de radioactivité pour le publi Lire la suite

Répondre
 
Michael F Médecin ou Interne 13.01.2016 à 06h53

La meilleure idée pour obtenir une épidémie de goitres ^^

Répondre
 
Jean-Jacques K Médecin ou Interne 13.01.2016 à 10h17

Je ne comprends pas tout dans votre commentaire mais juste un rappel.
La réglementation c'est, en plus de la radioactivité naturelle et médicale et par an : 1 mSv pour la population, 6 mSv pour les Lire la suite

Répondre
 
JLCB Médecin ou Interne 12.01.2016 à 20h05

« 10 km, ce n'est certainement pas suffisant. Et quid des vacanciers, des personnes de passage près d'une centrale nucléaire ? Il y a les riverains méritant leur boite d'iode et les autres laissés po Lire la suite

Répondre
 
Michael F Médecin ou Interne 13.01.2016 à 06h55

Pour ne pas saturer les réseaux par des gens paniqués ou qui vont poeler toutes leurs connaissances pour le leur raconter peut être ?
"Tu te rends compte non mais la centrale quoi ? Je te laisse, il Lire la suite

Répondre
 
dominique d Autre Professionnel Santé 13.01.2016 à 08h51

Pour ne pas saturer les réseaux !!!!!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Climat et santé : le CNOM appelle les médecins à sensibiliser leurs patients

pollution

« Les médecins sont les premiers à prendre en charge les conséquences du changement climatique sur la santé de leurs patients. Ils doivent p... 4

Activité libérale à l'AP-HP : 350 praticiens hospitaliers ont perçu 38,6 millions d'euros en 2016

aphp activite

Les praticiens hospitaliers qui ont exercé une activité libérale à l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) en 2016 se sont... 5

Les libéraux de l'UNPS cherchent des alternatives au tiers payant généralisé

tiers payant

Discuter avec le gouvernement d'une alternative au tiers payant généralisé ? L'Union nationale des professionnels de santé (UNPS) n'est pas... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter