245 millions de requêtes, la « santé » booste le site des Pages jaunes en 2014

245 millions de requêtes, la « santé » booste le site des Pages jaunes en 2014

Anne Bayle-Iniguez
| 12.01.2016
  • 245 millions de requêtes, la « santé » booste le site des Pages jaunes en 2014-1

Les Pages jaunes ont passé au crible les requêtes effectuées en 2014 par les Français concernant les 400 000 professionnels de santé libéraux référencés sur son site Internet.

Cette seconde édition du baromètre Pages jaunes Santé montre une nette augmentation (de 17,8 %) du nombre de recherche « santé » par rapport à 2013, et ce dans toutes les spécialités.

Ces requêtes représentent 17,4 % du volume global de recherches effectuées sur pagesjaunes.fr (vs 16 % en 2013).

Les généralistes chouchous

Les médecins généralistes sont toujours les professionnels de santé les plus sollicités par les Français, avec 34,1 millions de recherches, soit 13,9 % des requêtes. Ils sont suivis des chirurgiens-dentistes (24,5 millions de recherches, 10 % du total), des kinésithérapeutes (15,2 millions, 6,2 %), des ophtalmologistes (14,5 millions, 5,9 %) et des radiologues (11 millions, 4,5 %).

Département par département, le nombre de recherches par généraliste, très variable, traduit la réalité de la désertification médicale, ou du moins le ressenti des Français sur la question. Les Pages jaunes estiment que plus le nombre de recherches par professionnel est élevé, plus la demande est forte par rapport à l’offre.

Ainsi, le baromètre recense 902 requêtes pour un généraliste dans les Hauts-de-Seine mais 378 recherches par généraliste dans les Ardennes.

En quête de psy à Paris, de chirurgien de la face à Nice

La base de données permet également de faire de savoureux – quoique peu scientifiques – recoupements d’informations entre la spécialité recherchée et la zone géographique. On apprend ainsi que les chirurgiens de la face et du cou sont très courtisés à Nice, de même que les médecins légistes… à Marseille.

C’est à Paris et à Toulouse que l’on cherche le plus de psychanalystes. C’est également à Paris mais aussi dans l’Indre-et-Loire que les Français sont le plus en quête de sexologues. À l’inverse, les habitants de la Nièvre ne sont pas friands de cette spécialité.

La médecine alternative au top

Le baromètre révèle aussi que la médecine alternative a le vent en poupe. Les recherches de sophrologue, magnétiseur et hypnothérapeute ont enregistré une croissance de 105 % entre 2011 et 2014. Les magnétiseurs sont le plus plébiscités dans les Côtes-d’Armor et dans les Vosges. Les musicothérapeutes sont très recherchés dans l’Aube et les art-thérapeutes dans le Bas-Rhin.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

400 praticiens salariés, 4000 assistants médicaux, nouvelle carte hospitalière, fin du numerus clausus, ONDAM à 2,5 % : l'essentiel du plan Macron

macron

C'est le paradoxe du plan systémique vendu par l'Élysée sous le slogan inclusif « Ma Santé 2022 ». Cette fois, point de grande loi... 3

Le patron de la CNAM recadre la télémédecine : les publicités « fleurissent » mais on ne va pas tout rembourser

revel

Lors de la clôture de la 24e Université d'été de la CSMF, dimanche 16 septembre, le directeur de l'assurance-maladie Nicolas Revel s'est... Commenter

Arrêt cardiaque : plus l'enfant est jeune, plus les conséquences neurologiques sont généralisées

cardiaque pediatrie

Chez l'adulte, un arrêt cardiaque se traduit par un surrisque de séquelles neurologiques, de troubles de la mémoire, et de déficits moteurs... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter