Une brosse à dents connectée, utile ou futile ?

Une brosse à dents connectée, utile ou futile ?

31.12.2015
Besoin d’un coach pour vous brosser les dents ? C’est ce que Oral-B propose avec une brosse truffée de capteurs et capable d’analyser l’efficacité du brossage. Gadget ? Réponse avec le Dr Evelyne Zubicki, orthodontiste.
  • Une brosse à dents connectée, utile ou futile ?-1

    Une brosse à dents connectée, utile ou futile ?

Depuis 2015, Oral-B propose une brosse à dents électrique connectée sans fil par Bluetooth à un smartphone. L’appareil analyse les mouvements du brossage en cours d’utilisation afin d’en apprécier l’efficacité. Il fonctionne seul ou en association avec une application mobile disponible sur Android et iOS.

Elle permet notamment d’afficher sur son mobile un chronomètre et un schéma des deux arcs dentaires qui se colorent en temps réel en fonction du brossage.

Oral-B explique que ce dispositif indique « si vous avez atteint votre temps de brossage (prédéterminé individuellement) », « si votre geste est adapté, pas trop prononcé » et si « votre technique de brossage s’améliore » au fil du temps. Le fabricant précise que l’utilisateur peut transmettre ces données à son dentiste.

Le smartphone indique également si un brossage de langue a été effectué (sur certains modèles), si la brosse à dents a été suffisamment rincée.

L’application permet de préciser si des zones cibles doivent être brossées plus longtemps dans le cadre de soins particuliers ou de brossages spécifiques des gencives. L'utilisateur peut la paramétrer pour envoyer des rappels d’utilisation du fil dentaire, de bains de bouche... L'application décerne même des récompenses en cas de respect des recommandations et délivre des notifications que l’on peut partager sur Facebook !

Enfin, pour les plus impatients, il est possible de contempler pendant les deux longues minutes de brossage soit un fil d’actualités, soit des photographies du National Geographic.

L’avis du Dr Evelyne Zubicki, orthodontiste, ancienne assistante à la faculté Paris 5

Il s’agit avant tout d’une brosse à dents électrique, dont l’efficacité sur la durée du brossage – en particulier chez les jeunes porteurs de bagues – a été prouvée. La brosse à dents connectée va indéniablement dans le sens d’un meilleur respect des temps de brossage.

Ce système est adapté aux plus jeunes qui ont encore du mal à brosser parfaitement dans la zone d’inclinaison de la brosse à dent : les enfants droitiers brossent en général bien leur côté gauche, mais il reste des zones imparfaites à droite. Matérialiser ces zones peut permettre d’améliorer les techniques de brossage en illustrant les régions les moins bien entretenues. Il leur sera plus facile d’insister sur ces zones s’ils ont accès en temps réel à une image de leur bouche.

Mais c’est pour les patients qui souffrent de parodonthopathies que ce système pourrait être le plus adapté. La physiopathologie de ces affections est de mieux en mieux connue du fait de prélèvements bactériologiques et virologiques de la plaque bactérienne. En analysant les échantillons, il est possible de déterminer des zones gingivales et dentaires sur lesquelles le brossage doit insister. Les soins de la maladie parodontale sont en effet fondés sur un brossage long de certaines régions parfois peu accessibles (intérieure, molaires). Or, laisser évoluer la maladie parodontale dans un territoire gingival fait courir un risque de pérennisation ou de rechute de l’affection.


Utile ou futile ?
Utile en corrélation avec un praticien afin de déterminer les zones particulières sur lesquelles le brossage doit être plus prolongé ou intensifié.


Dr Isabelle Catala
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« L'humanité ne peut s'arrêter aux frontières de la France ! » : le Pr Pitti explique pourquoi il renonce à ses insignes d'officier de la légion d'honneur

Pr Raphaël Pitti

Le Pr Raphaël Pitti, chef du service de réanimation à la polyclinique de Gentilly (Nancy) et médecin humanitaire, a été promu au rang... 11

L'athérosclérose présente chez la moitié des 40-54 ans sans facteur de risque cardiovasculaire… Faut-il s'en soucier ?

athérosclérose

Une tension basse, une glycémie faible et un taux de cholestérol dans la norme suffisent-ils à garantir des artères saines ? Une étude... Commenter

La consommation d’antibiotiques en France reste à la hausse en ville

ANTIBIOTIQUES

La tendance à la hausse de la consommation d’antibiotiques en ville se poursuit depuis 2010, après une période de baisse (2000-2005) puis... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter