Audioprothèses : des professionnels appellent à mieux rembourser pour appareiller plus de déficients auditifs

Audioprothèses : des professionnels appellent à mieux rembourser pour appareiller plus de déficients auditifs

11.12.2015

Le syndicat national des audioprothésistes, l’UNSAF, a présenté ce vendredi un rapport d’une cinquantaine de pages dans lequel il préconise de mieux rembourser l’audioprothèse pour améliorer l’appareillage des malentendants en France.

Actuellement, 2 millions de personnes sont appareillées alors que 3 millions pourraient l’être, affirme l’UNSAF. Avec ce rapport, son président, Luis Godinho souhaite interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité d’agir pour renforcer l’accès aux appareils auditifs. Car le coût d’une prothèse est élevé, environ 1 500 euros (par oreille), selon ce rapport.

De l’urgence d’une meilleure prise en charge

Le reste à charge pour les patients adultes est d’environ 1 000  euros par oreille (65 % du prix d’un équipement). La preuve « d’un vrai désengagement de l’assurance-maladie obligatoire, qui rembourse seulement 120 euros par oreille, une base gelée depuis 1986 », explique Luis Godinho. Quant aux complémentaires, elles prennent en charge les appareils auditifs à hauteur de 350 euros par oreille. Les audioprothésistes (ils sont 3 000 en France) et les ORL estiment qu’il s’agit d’une discrimination sociale. « La part du régime obligatoire devrait être plus élevée, affirme le Dr Jean-Michel Klein, président du Syndicat national des médecins ORL (SNORL). Rembourser à ce niveau-là, c’est presque insultant pour le patient. »

« Une reconquête est envisageable, veut cependant croire Luis Godinho. Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) de janvier 2014 montre que si l’assurance-maladie prenait 150 euros de plus en charge sur un équipement, cela ne lui coûterait que 110 millions d’euros par an et diviserait par deux le reste à charge. »

Un travail doit aussi être fait du côté des complémentaires. Car si les personnes sont bien équipées, elles consomment moins d’autres soins de santé. « Il y a aussi un lien prouvé entre l’isolement des personnes âgées, le déclin cognitif et un manque d’appareillage », rajoute le syndicat d’audioprothésistes. Avec le vieillissement de la population, le remboursement des audioprothèses est devenu un enjeu de santé publique.

Changer l’image négative de la prothèse

« Il faut envoyer une image positive de la prothèse. Les patients sont rebutés. Pour certaines personnes âgées, c’est comme une première annonce de mort, explique Jean-Michel Klein. Chacun doit se recentrer sur son cœur du métier pour aider le patient : le généraliste constate le problème auditif et renvoie vers l’ORL, qui évalue le degré de surdité avec un audiogramme, avant de renvoyer vers un audioprothésiste. »

Une meilleure redéfinition des rôles des professionnels et un suivi personnalisé des patients doivent permettre d’améliorer la couverture des malentendants.

« L’audioprothésiste analyse les blocages du patient, le conseille. Oui, cela coûte cher. Mais c’est un savoir-faire que l’on paye, il y a une phase de conseils, d’analyse du mode de vie du patient. On n’appareille pas de la même façon un président de la République et un résident d’EHPAD », conclut le Dr Klein.

Marie Foult
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Chirurgien Médecin ou Interne 12.12.2015 à 08h21

« Pas d'accord avec mon confrère ... Raisonnement qui peut s'appliquer à toutes les spécialités ( dentistes , chirurgiens ... ) où des dépassements sont nécessaires pour une pratique médicale de qua Lire la suite

Répondre
 
Un médecin Médecin ou Interne 12.12.2015 à 06h49

« L'assistanat social ça suffit. Les gens doivent se prendre en charge et faire des choix. Les prothésistes n'ont qu'à faire jouer la concurrence aussi pour faire baisser les prix. La société n'a pas Lire la suite

Répondre
 
françoise l Médecin ou Interne 11.12.2015 à 19h57

«  Faisons vivre les audioprothésistes est ce normal leurs "honoraires" f lods medecin retraite  »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À La Baule, l'exécutif s'emploie à rassurer les managers d'hôpital « saturés » par les GHT

Cécile Courrèges

Six heures de train pour quinze minutes de discours. En faisant dans la même journée un aller-retour Paris/La Baule (Loire-Atlantique) pour... Commenter

Les ophtalmos veulent former au moins 200 internes par an pour réduire les délais de rendez-vous

ophtalmologistes

Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a annoncé ce vendredi vouloir poursuivre le travail engagé pour réduire les... Commenter

Solidays, Marche des fiertés... Paris se mobilise contre le SIDA

Solidays

Ce week-end se tiendra la 19e édition du festival Solidays à l'Hippodrome de Longchamp, à Paris. En plus des 80 concerts proposés, le... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter