NBIC, traitements onéreux : un économiste prédit « l’explosion des dépenses de santé »

NBIC, traitements onéreux : un économiste prédit « l’explosion des dépenses de santé »

03.12.2015
  • NBIC, traitements onéreux : un économiste prédit « l’explosion des dépenses de santé » - 1

L’essayiste et économiste français Nicolas Bouzou est persuadé que le système de santé français s’apprête à vivre une « révolution copernicienne » avec les NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives).

« Nous entrons dans l’ère de transhumanisme*, et les nombreuses nouvelles thérapies ciblées contre le cancer vont avoir une incidence sur les prix. Les dépenses de santé vont exploser dans les prochaines années à un rythme de 10 % par an », a-t-il asséné mercredi 2 décembre, lors d’un débat organisé par le consultant Nile, à Paris.

Le système de protection sociale devra changer de modèle pour assumer cette évolution, prédit l’économiste. « Il faudra revoir ce qui doit être pris en charge par la solidarité et par l’assurance », a-t-il affirmé. Les sources de financement devraient se diversifier avec une place plus importante aux complémentaires santé, ajoute Nicolas Bouzou, convaincu qu’il faudra faire de ce changement « une chance ».

La santé, secteur d’avenir ?

L’économiste prédit une embellie pour l’emploi. « Le secteur de la santé est l’un de ceux qui recruteront le plus dans les prochaines années, s’avance-t-il. Les hôpitaux américains sont en train d’acheter massivement des robots chirurgicaux et anesthésistes. Ils rendent les opérations moins fatigantes et augmentent la productivité des praticiens. »

Cette robotisation n’aura pas d’incidence sur le nombre d’emplois mais devrait en modifier la structure, pronostique Nicolas Bouzou. Aux États-Unis, le recrutement des infirmières serait en hausse. « Il faut toujours quelqu’un pour mettre l’aiguille dans le bras », expose-t-il.

L’essayiste est – comme les médecins libéraux – opposé à la généralisation du tiers payant. « La santé a un prix, et son coût est de plus en plus élevé, il faut que chacun en ait conscience et participe à son financement. » Mais il invite la profession à s’engager davantage dans la réorganisation du système de santé.

Vers une médecine entrepreneuriale

« Ceux qui ne veulent rien changer, notamment chez les médecins, c’est du suicide », lance-t-il.

Nicolas Bouzou estime que les médecins devraient davantage promouvoir la délégation de tâches comme la vaccination par les infirmières. « Il est absurde de devoir aller se faire vacciner contre la grippe chez un médecin », déplore-t-il.

Dans ce nouveau modèle, le fondateur d’Asterès, une société d’analyse économique et de conseil, entrevoit une médecine libérale « entrepreneuriale » et encourage une multiplication des maisons de santé sur le territoire. Il plaide également pour le déploiement de la télémédecine. « C’est le meilleur moyen de combattre les déserts médicaux, conclut-il. S’installer dans un désert, ça n’intéresse pas les jeunes. On peut toujours essayer de les payer plus, ils n’iront pas. »

* Le transhumanisme considère certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables.
Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ELECTIONS
Focus

Ils voteront « utile » et se méfient des extrêmes Abonné

L'Europe intéresse les médecins. Notre sondage exclusif montre qu'ils seront nombreux à voter dimanche et de préférence pour les partis les plus europhiles, notamment pour la liste LREM qui fait les meilleurs scores dans la profession. L'engagement du corps médical se manifeste aussi sur les listes en compétition où l'on trouve une vingtaine de praticiens que « Le Quotidien » a rencontrés. 5

Les jeunes Suisses ont un sperme de mauvaise qualité, selon une étude nationale

spermatozoides suisses

Selon une étude parue dans « Andrology », 62 % des jeunes Suisses ont au moins un des trois paramètres spermatiques, que sont la quantité... 1

Conventionnement sélectif et stages obligatoires : la nouvelle offensive pro-régulation des sénateurs

buzyn senat

Cette fois, la charge est venue de la commission de l'Aménagement du territoire du Sénat. Réunis pour avis sur le projet de loi de santé,... 9

Après l'ANSM, l'EMA recommande le retrait du marché des médicaments à base de fenspiride

sirop

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 8 février dernier la suspension des autorisations... Commenter

Live chat du « Quotidien »Dr Thomas Mesnier : « Le médecin reste médecin, le pharmacien reste pharmacien »

Thomas Mesnier Live chat

La loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé reviendra à la fin du mois de juin devant les députés après un... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter