Alzheimer : un nouveau biomarqueur pour un diagnostic préclinique de la maladie

Alzheimer : un nouveau biomarqueur pour un diagnostic préclinique de la maladie

14.09.2015

Une nouvelle étude vient étayer les travaux suggérant que la neurogranine – une protéine post-synaptique exprimée uniquement dans le cerveau – pourrait devenir un biomarqueur utile pour détecter la maladie d’Alzheimer très précocement dans le cours de la maladie, aux stades précliniques.

La neurogranine, exprimée au niveau des épines dendritiques des neurones, a un rôle essentiel dans la plasticité synaptique, et donc dans le processus de mémorisation. Certaines équipes ont récemment montré que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer ont justement des taux plus élevés de neurogranine dans le LCR par rapport aux patients contrôles, ce qui refléterait une perte synaptique – un des événements précoces de la pathogénèse, corrélé au déclin cognitif observé chez les patients.

Dans cette nouvelle étude, publiée dans la revue « Jama Neurology », les chercheurs ont mesuré l’évolution des concentrations en neurogranine dans le LCP au cours du temps. L’équipe, menée par Maartje Kester, chercheuse au centre médical VU d’Amsterdam, a travaillé avec 163 personnes, réparties en trois groupes : 37 individus en bonne santé, 61 patients présentant des signes de déficience cognitive légère (« mild cognitive impairement » ou MCI) et 65 patients avec un diagnostic de maladie d’Alzheimer. Leurs niveaux de neurogranine ont été évalués à 2 reprises : à l’entrée de l’étude, et 2 ans plus tard en moyenne. Les participants ont été suivis pendant environ 4 ans.

Des niveaux prédictifs d’une progression chez les patients MCI

D’après leurs résultats, la concentration en neurogranine était plus élevée chez les patients avec une MCI à l’entrée de l’étude qui ont plus tard développé la maladie d’Alzheimer (niveaux médians de 2 842 pg/mL), que chez ceux avec un MCI qui n’a pas progressé vers un Alzheimer (1 752 pg/mL). Chez ces patients donc, des niveaux élevés de neurogranine étaient prédictifs d’une progression, concluent les auteurs.

Les niveaux de cette protéine étaient également plus élevés dans le LCR des patients Alzheimer (niveau médian de 2 381 mg/mL) que chez les patients normaux (niveau médian de 1 712 pg/mL) – comme observé lors des études précédentes.

Enfin, le suivi longitudinal des patients a révélé que les concentrations en neurogranine augmentaient au gré des années chez les patients normaux (90 pg/mL par an en moyenne) alors qu’elles avaient tendance à rester stables (et élevées) chez les patients atteints d’un MCI ou d’un Alzheimer.

« Lorsque la maladie d’Alzheimer peut être détectée à un stade précoce, les patients et leurs proches peuvent mieux se préparer à son arrivée. Avec cette protéine, le cours et l’avancée de la maladie pourraient également être mieux suivis », concluent les chercheurs.

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
negos assistants

Assistants médicaux : la CNAM écarte toute notion de productivité horaire

Après la crise, les explications. Les syndicats de médecins libéraux, accompagnés des structures d'étudiants, d'internes et chefs de clinique, ont présenté ce mercredi après-midi leurs propositions au directeur général de... 5

Cancer : l'immunothérapie entraîne une réponse durable chez de nombreux patients

immunotherapie

L'immunothérapie permet d'obtenir une réponse durable chez 2,3 fois plus de patients que les autres thérapies comme la chimiothérapie.... Commenter

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... 2

Report de la réforme des études médicales : pour l'instant il n'en est pas question, assure l'ANEMF

ecn

Les propos sur un possible report d'un an de la réforme des ECN, tenus mardi par Frédérique Vidal aux Contrepoints de la santé, ne sont pas... Commenter

« On peut être libéral et payé au forfait » : face aux sénateurs, Jean-Marc Aubert défend la réforme de la rémunération

aubert

Entendu ce mercredi matin devant la commission des affaires sociales du Sénat, le directeur de la DREES (ministère), Jean-Marc Aubert,... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter