Tabac : la consommation s’effondre aux États-Unis... et s’envole en Chine

Tabac : la consommation s’effondre aux États-Unis... et s’envole en Chine

Damien Coulomb
| 02.09.2015

Alors que les États-Unis viennent d’attendre le seuil historiquement bas de 15 % de fumeurs, la population masculine chinoise subit au contraire l’impact sanitaire grandissant de la cigarette. Selon les dernières données du Centre national des statistiques de santé (NCHS), rattaché aux CDC américains, le pourcentage de fumeurs de cigarettes parmi les adultes américains est passé de 24,7 % en 1997 à 15,2 % en janvier-mars 2015.

Environ 36,7 millions d’adultes américains fument actuellement avec une différence qui persiste entre les hommes (17,4 % de fumeurs) et les femmes (13 %). Le NCHS note les progrès réalisés depuis 1965 : à l’époque, 42 % des Américains fumaient. Le tabagisme reste « la première cause de décès aux États-Unis, provoquant la mort de quelque 480 000 personnes chaque année ».

Écart avec la France

Dans un communiqué de presse, la députée et ancienne ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay, s’est désolée de l’écart entre les États-Unis et la France où « plus de 30 % de la population adulte » fume.

Elle préconise, au-delà de la mise en place du paquet neutre (à partir de mai prochain), plusieurs mesures pour « préparer et assumer la sortie du tabac ». Elle propose ainsi de « revoir, en faveur des buralistes, la rémunération prévue par leur "contrat d’avenir" et les accompagner dans la diversification de leur commerce hors tabac, augmenter le prix du tabac sur trois ans pour parvenir à 10 euros [...] et enfin travailler à une coopération fiscale au sein de l’Union Européenne ».

68 % de chinois fumeurs

En République Populaire de Chine, c’est le constat totalement inverse à celui des États-Unis qui est fait par le Pr Zheng-Ming Chen, et ses collègues de l’université d’Oxford, dans une étude publiée dans la revue « CANCER ». En collaboration avec les chercheurs de l’Académie chinoise de science médicale, ils ont analysé les données d’une étude prospective, la China Kadoorie Biobank, qui a recruté un demi million de personnes, dont plus de 210 000 hommes et plus de 300 000 femmes âgés de 30 à 79 ans.

Le tabac reste essentiellement masculin, puisque 68 % des hommes de l’étude et 3 % des femmes sont des fumeurs. Le tabac est responsable de 23 % des nouveaux 18 000 nouveaux cas de cancers enregistrés pendant les 7 ans de suivi.

Les auteurs précisent que les hommes fumeurs avaient un risque de cancer augmenté de 44 %, et les fumeuses un risque augmenté de 42 %. « Si l’écart entre les hommes et les femmes se maintient, le tabac pourrait bientôt être responsable de l’essentiel de la différence d’espérance de vie entre les deux sexes », pronostique le Pr Zeng-Ming Chen.

La République Populaire de Chine produit et consomme désormais 40 % du tabac fabriqué dans le monde. Le tabac y cause 435 000 cancers chaque année.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

« Incroyablement rationnelle », le Pr Agnès Buzyn ne prescrirait pas d'homéopathie

BUZYN inter

« Si l'on vient vous voir en consultation, Dr Buzyn, pouvez-vous prescrire de l'homéopathie ? » C'est en ces termes très directs que la mini... 27

Pour la première fois, des paraplégiques marchent grâce à la stimulation électrique épidurale

paraplegique marche

Par un incroyable hasard du calendrier, où plus vraisemblablement une volonté de ne pas être le second à publier, 2 articles publiés ce... Commenter

Live chatAMP, fin de vie, génétique... Quels enjeux pour les médecins ? Posez vos questions au Pr Delfraissy

Pr Delfraissy

La France s’apprête à réviser ses lois de bioéthique pour prendre en compte les progrès scientifiques et les évolutions sociétales. Le...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter