La chirurgie coupée des malades ? Un chirurgien s’alarme

La chirurgie coupée des malades ? Un chirurgien s’alarme

27.07.2015
  • La chirurgie coupée des malades ? Un chirurgien s’alarme-1

Enseignant en chirurgie générale au CHU de Lille, coordonnateur interrégional du DES de chirurgie générale du G4 (Amiens, Caen, Lille, Rouen), le Pr Jean-Pierre Chambon sera en retraite de la faculté à la rentrée prochaine. Avant de plier bagages, il a fait parvenir au « Quotidien » un texte dans lequel il fait part de son inquiétude pour l’avenir. « Avec mes confrères, explique-t-il, nous sommes interpellés par l’évolution de notre profession vers une surspécialisation...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 24 Commentaires
 
JEAN JACQUES R Médecin ou Interne 04.08.2015 à 11h33

« Je n'ai pas attendu 2015 pour arriver aux mêmes conclusions , depuis 20 ans que j'exerce je vois cette évolution inquiétante , c'est quand même bien qu'un universitaire en parle , mais comme il part Lire la suite

Répondre
 
Jean François p Médecin ou Interne 28.07.2015 à 16h38

En 2025 la médecine générale n'existera plus non plus comme nous l'entendions ; en tant que malade potentiel nous aussi à cette époque, nous avons quelques soucis à nous faire ! Advienne que pourra .

Répondre
 
Philippe C Médecin ou Interne 28.07.2015 à 15h28

Cette analyse est parfaitement judicieuse.

On peut néanmoins se poser la question de savoir comment on en est arrivé là ?

Tout d'abord, la responsabilité est portée par les patients eux-même Lire la suite

Répondre
 
jean pierre c Médecin ou Interne 28.07.2015 à 19h49

« Merci pour vos commentaires. Il n'est pas question de faire marche arrière mais d'essayer de contrôler une évolution en préservant l'essentiel c'est à dire bien soigner et donner confiance et espoi Lire la suite

Répondre
 
JEAN LOUIS D Médecin ou Interne 28.07.2015 à 11h11

Une telle évolution vers l'ultra spécialisation est également ressentie dans les spécialités médicales où, pour la prise en charge d'un symptôme banal, l’expertise clinique globale est en passe Lire la suite

Répondre
 
rene l Médecin ou Interne 28.07.2015 à 09h36

Bravo ! Il existe encore (pour combien de temps?) des enseignants pour oser braver la deshumanisation ambiante et oser parler du malade et de son examen. Un grand " technicien de la santé" ne mérite Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 6

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 3

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter