Hépatite C : l’AFEF s’engage pour une éradication en 10 ans et élargit ses indications de traitement

Hépatite C : l’AFEF s’engage pour une éradication en 10 ans et élargit ses indications de traitement

29.05.2015
  • Hépatite C : l’AFEF s’engage pour une éradication en 10 ans et élargit ses indications de traitement-1

L’Association française pour l’étude du foie s’engage pour l’éradication de l’hépatite C en France dans les 10 ans, dans ses nouvelles recommandations publiées. « La question, aujourd’hui n’est pas seulement de savoir avec quelle association traiter tel patient en fonction de l’avancée de sa maladie, explique le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général de l’AFEF, mais de savoir comment éradiquer l’hépatite C, puisque les molécules capables de traiter et de guérir l’ensemble des patients sont aujourd’hui disponibles. »

Dans ses recommandations, l’AFEF suggère de traiter tous les patients qui ont une fibrose modérée, sévère ou une cirrhose. En plus des indications adoptées il y a un an dans le rapport du Pr Daniel Dhumeaux, puis reprises par la Haute autorité de santé, la société savante estime également que le traitement doit être administré, quel que soit le degré de sévérité de la fibrose à tous les patients infectés par virus de l’hépatite C (VHC) de génotype 3, à tous les patients coïnfectés par le VIH ou le VHB, aux patients ayant une manifestation extra-hépatique significative ou avec une fatigue invalidante, ainsi qu’à tous les patients en attente de transplantation ou ayant reçu une transplantation.

Traiter les patients les plus à risque de transmission

Afin de permettre l’éradication de la maladie, les auteurs des recommandations estiment que les malades les plus susceptibles de transmettre le VHC doivent être traités en priorité : homosexuels masculins avec pratiques sexuelles à risque, femme ayant un projet parental, professionnels de santé, hémodialysés, patients incarcérés et usagers de drogues. L’AFEF insiste aussi sur la nécessité de renforcer l’éducation thérapeutique, ce qui implique des budgets dédiés.

Contrairement aux recommandations de l’association européenne pour l’étude du foie (EASL) qui n’excluent pas l’interféron pégylé dans ses schémas thérapeutiques, l’AFEF estime que ce médicament, moins efficace que les nouveaux antiviraux directs et associé à de nombreux effets secondaires indésirables, ne doivent pas être utilisés en première intention. « Les nouveaux anti viraux oraux ne sont pas disponibles dans tous les pays européens », souligne le Pr De Lédinghen pour expliquer la différence entre les recommandations européennes et celle de l’AFEF.

Selon l’AFEF, environ 100 000 à 150 000 personnes sont en attente de traitement depuis des années, et 14 000 patients ont déjà été traités en 2014 en dépit des prix élevés des traitements. « Les sociétés savantes comme l’AFEF n’interviennent pas dans la régulation des prix, les responsables de la mise à disposition de ces médicaments, le ministère de la Santé et les laboratoires pharmaceutiques, doivent continuer à travailler ensemble pour définir des prix qui permettent de traiter tous les patients », conclut le Pr De Lédinghen.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
manchette
Focus

Des systèmes performants dans les starting blocks Abonné

Le concept de pancréas artificiel se présente comme le nouveau standard à venir pour traiter le diabète de type 1. Différents systèmes hybrides de boucle fermée existent, plus ou moins avancés sur le plan commercial. Le français Diabeloop est dans les rangs pour le remboursement en France, avec Medtronic comme principal concurrent. Commenter

Le collectif « HPV maintenant » dénonce le retard à passer au test HPV pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

hpv

Si tout le monde se félicite du lancement du dépistage organisé (DO) du cancer du col de l'utérus, les modalités ne font pas l'unanimité. «... Commenter

Grève aux urgences de l'AP-HP : manifestation des soignants, Hirsch et Buzyn tentent de calmer le jeu

APHP

Entre le personnel des services d'urgences de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la direction du CHU, le torchon brûle. Ce... 2

Ordonnances et vaccins non remboursables : la caisse de Strasbourg sanctionne des médecins puis recule

vaccins non rembourses

« Il n'y a eu aucun enrichissement des médecins. Ils ne doivent pas payer les vaccins car ils ont voulu protéger leurs patients ». Le Dr Bri... 17

Fin du changement d'heure : les chronobiologistes contre l'heure d'été permanente

chgt heure

En mars, le Parlement européen s'est positionné en faveur de la fin du changement d'heure saisonnier d'ici à 2021. Chaque pays devra alors... 9

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter