Travail en équipe : la HAS publie « Le protocole pour les nuls »

Travail en équipe : la HAS publie « Le protocole pour les nuls »

Anne Bayle-Iniguez
| 05.05.2015
  • Travail en équipe : la HAS publie « Le protocole pour les nuls » - 1

    Travail en équipe : la HAS publie « Le protocole pour les nuls »

La Haute Autorité de santé (HAS) propose une méthode pour concevoir et mettre en musique des protocoles pluriprofessionnels, destinés à mieux encadrer le travail des équipes de soins au sein d’une structure (maisons, pôles ou centre) ou sur un territoire.

Le but est d’apporter un éclairage pragmatique sur la coopération interprofessionnelle, pratique désormais financée par le gouvernement sous la forme d’un forfait annuel (mais perçue par les structures uniquement).

Qui fait quoi, quand et comment ?

Un protocole décrit qui fait quoi, quand, comment, pourquoi, pour qui et avec qui sur une situation vécue par une équipe de soins. Il répond à un problème pluriprofessionnel identifié par l’équipe et s’appuie sur la littérature scientifique et l’expérience de terrain. Il prend la forme d’un texte, d’un tableau, d’un organigramme, etc.

La nature des protocoles varie donc selon les besoins de l’équipe. Par exemple, il existe déjà plusieurs documents sur la gestion en équipe des AVK, les vaccinations, l’arythmie cardiaque, la BPCO, le diabète, les plaies ou le classeur de liaisons à domicile, des thématiques récurrentes. Le site de la Fédération nationale des maisons de santé en répertorie certains.

Les protocoles peuvent être utilisés comme des check-lists, des aide-mémoire, des aides à la prescription, des supports de formation ou des outils de dialogue avec les patients.

« Un protocole n’a pas vocation à traiter d’une situation clinique dans sa totalité mais plutôt à concentrer l’attention sur le ou les points critiques de la prise en charge », précise la HAS.

La conception d’un protocole demande de la rigueur. Il faut préciser les différentes étapes du chemin clinique (et les évolutions cliniques attendues à chaque fois), leur chronologie et le périmètre d’action de chaque membre de l’équipe de soins.

Gare à la réunionite

La HAS précise également aux professionnels les pièges à éviter. Gare à ne pas multiplier les réunions. L’institution préconise trois réunions de 1 h 30 à 2 heures maximum pour élaborer et valider le protocole. Il vaut mieux débuter par des protocoles simples avec des objectifs atteignables. Pour des questions de simplicité, mieux vaut aussi diffuser le protocole via un système d’information partagée. Et ne pas oublier de l’actualiser.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
ETIENNE R Médecin ou Interne 06.05.2015 à 00h38

« Je pensais que les pondeurs de protocoles de la HAS étaient des experts. Je me trompais. Ce sont des génies. Voilà qu'ils ont inventé un protocole permettant d'écrire convenablement des protocoles. Lire la suite

Répondre
 
Fan Infirmier 06.05.2015 à 00h34

« Bref, un mode d'emploi. Ne plus réfléchir, ne plus avoir ni de bon sens ni de connaissances. On obéit au texte. Une pièce de théâtre... »

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 05.05.2015 à 14h06

« Ce serait intéressant d'éviter la réunionite de l'HAS elle-même. »

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 05.05.2015 à 12h08

« La théorie du complot n'est pas une théorie. Le complot, ou plutôt le calcul destructeur se déroule tranquillement ! »

Répondre
 
SANCHA PENSA Médecin ou Interne 05.05.2015 à 08h46

« Les grosses têtes de l'HAS flattent les médecins et leurs collaborateurs ! Leur leçon pour les NULS pourrait commencer par ne pas dévaloriser tous les nuls tâcherons de terrain que nous sommes. Ap Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter