Fin de la pénurie en vaccins contre le méningocoque C, levée des recommandations alternatives

Fin de la pénurie en vaccins contre le méningocoque C, levée des recommandations alternatives

29.04.2015
  • Fin de la pénurie en vaccins contre le méningocoque C, levée des recommandations alternatives-1

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé lundi la fin de la période de tension d’approvisionnement sur les vaccins monovalents contre les infections invasives à méningocoques de sérogroupe C.

L’instance précise que « l’ANSM a été informée par les laboratoires commercialisant les vaccins méningococciques monovalents conjugués de sérogroupe C (Neisvac et Menjugatekit) qu’ils étaient en mesure d’approvisionner le marché français à hauteur des besoins ».

Le calendrier vaccinal rétabli

Trois vaccins monovalents étaient jusqu’à récemment commercialisés en France : le Méningitec, (du laboratoire Nuron Biotech, exploité en France par le laboratoire CSP), le Neisvac (du laboratoire Baxter) et le Menjugatekit (du laboratoire Novartis Vaccines).

Suite au retrait, en septembre 2014, des lots commercialisés du Méningitec – en raison de la présence de particules dans certaines seringues – des tensions d’approvisionnement ont touché l’ensemble des vaccins monovalents sur le territoire français. Dans ce contexte, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) avait émis, en janvier 2015, des recommandations exceptionnelles, préconisant de réserver les stocks de vaccins monovalents aux enfants de 1 à 4 ans, et d’immuniser les plus âgés avec l’un des deux vaccins méningococciques tétravalents ACYW135 disponibles, Nimenrix et Menveo, qui protègent contre les sérogroupes A, C, W135 et Y.

Si le Méningitec reste indisponible, la période de tension d’approvisionnement est néanmoins terminée. Les recommandations de janvier sont donc levées. « La vaccination contre les infections invasives à méningocoques C peut être reprise conformément au calendrier vaccinal pour les enfants âgés de 1 an et en rattrapage jusqu’à l’âge de 24 ans », conclut l’ANSM dans son point d’information.

Clémentine Wallace
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
ROLAND C Médecin ou Interne 30.04.2015 à 10h42

« Quid du vaccin contre l'hépatite A (Havrix) non disponible actuellement dans la région de Montpellier ? »

Répondre
 
SIMON L Pharmacien 30.04.2015 à 12h18

« Il se remplace par Avaxim, existant egalement en dosage adulte et enfant »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 10

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 8

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter