AIDES demande à Nicolas Sarkozy de s’excuser après des propos qu’il aurait tenu sur le sida

AIDES demande à Nicolas Sarkozy de s’excuser après des propos qu’il aurait tenu sur le sida

Dr Lydia Archimède
| 08.04.2015
  • AIDES demande à Nicolas Sarkozy de s’excuser après des propos qu’il aurait tenu sur le sida-1

L’affaire fait grand bruit sur la toile. Dans un article publié ce mercredi, « le Parisien » - « Aujourd’hui en France » rapporte des propos de Nicolas Sarkozy à propos du patron du MoDem. « Bayrou, c’est comme le sida... quiconque le touche meurt ! », aurait-il confié à des proches.

Peu après, « le Parisien » publiait un démenti « ferme et absolu » de l’ancien chef de l’État, lequel a retweeté, un message de sa responsable de la communication Véronique Waché. Sur son compte Twitter, cette dernière estimait que ces propos avaient été attribués de « façon inadmissible et mensongère ».
 

« Dérapage ignoble »

Mais le mal était fait. L’association AIDES dénonçait « un dérapage ignoble », rappelant les déclarations lancées quelques années plutôt par Jean-Marie Le Pen en mai 1987. « Le sidaïque (sic) est contagieux par sa transpiration, ses larmes, sa salive, son contact. C’est une espèce de lépreux », affirmait le chef du Front national.

Près de 30 ans plus tard, alors que les progrès considérables ont été accomplis tant du point de vue de la connaissance de la maladie et de ses modes de transmission que de la thérapeutique et de la prévention, l’association AIDES souligne « que plus d’une personne séropositive sur deux continue à souffrir d’exclusion sociale et d’isolement affectif ».

Selon AIDES, les propos attribués à l’ancien chef de l’État sont « non seulement vulgaires et infâmants » mais ils renvoient les personnes séropositives à 30 ans de stigmatisation. Toutefois, c’est avec une pointe d’humour que l’association interpelle l’ex-président : « Cher Nicolas Sarkozy, nous vivons avec le "sida" et malgré le dégoût que vos propos nous inspirent, nous vous embrassons bien fort. Surtout ne vous inquiétez pas, vous ne risquez rien », a réagi Bruno Spire, son président. Néanmoins, AIDES « exige des excuses » et appelle ceux qui le souhaitent à exprimer leur désapprobation sur le compte tweeter ou Facebook de Nicolas Sarkozy.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
evelyne d Pharmacien 11.04.2015 à 10h22

« Pas pas de commentaire »

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 09.04.2015 à 11h40

« On passe du pas vu "pas pris", au "vu et pas pris", mais la saillie est faite quand même !
François Bayrou qui éleve des étalons a du apprécier !
Mais plus largement, si on ose dire, on voit bien Lire la suite

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 09.04.2015 à 00h06

« Arf pas simple la saillie au pays de Charlie!...Et on descend de Pal (le prénom de son éminent père, inventeur du cadeau Bonux) peut-on se permettre la saillie lepenniene ? »

Répondre
 
Jean-pierre j Auxiliaire Pharmacie 08.04.2015 à 23h34

« Bonjour,
Il y a des députés qui vont droit au but. Évidemment qu'un grand nombre de médecins s'empiffrent et se gavent à la carte vitale . 1 euros d'augmentation pour s'engager à prescrire des gén Lire la suite

Répondre
 
REMY G Médecin ou Interne 09.04.2015 à 03h09

« Jean-Pierre
Vous travaillez aux USA ?
Ou bien êtes-vous jean Pierre Touraine ? »

Répondre
 
dr klodwain Médecin ou Interne 09.04.2015 à 08h14

« "auxiliaire pharmacie" c'est pas un métier, ça : ou on est pharmacien, ou on est préparateur.
Ce qu'il raconte à propos des augmentations d'honoraires (?) ne tient pas debout : si on gagnait un ta Lire la suite

Répondre
 
biba56 Médecin ou Interne 08.04.2015 à 20h46

« Le conditionnel mérite t il un article ???? »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Nouvelles consultations, nouveaux contrats conventionnels : la CNAM a fait ses comptes

cnam

La Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM) a dressé ce vendredi un bilan chiffré des nouveaux actes, tarifs et contrats mis en place... 1

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter