La désertification médicale accentue le désarroi des généralistes de MG France

La désertification médicale accentue le désarroi des généralistes de MG France

19.03.2015
  • La désertification médicale accentue le désarroi des généralistes de MG France - 1

    La désertification médicale accentue le désarroi des généralistes de MG France

À l’origine d’une nouvelle journée de fermeture des cabinets de médecins généralistes, jeudi 19 mars, contre le projet de loi de santé, MG France a tiré la sonnette d’alarme sur la situation démographique« désastreuse » dans laquelle se trouvent de plus en plus de bassins de vie.

Réunis ce jeudi au cabinet d’un généraliste du 14e arrondissement de Paris, plusieurs médecins de la capitale, de Nogent-sur-Seine (Aube) ou de Mantes-la-Ville (Yvelines) ont décrit leurs conditions d’exercice difficiles et leurs inquiétudes. Des journées de travail qui s’allongent indéfiniment, des nouveaux patients qu’il n’est plus possible d’accepter, les difficultés de partir en vacances et la crainte de ne pas trouver de remplaçant le moment venu...

« Quel que soit l’avenir de la loi de santé, les problèmes de la médecine générale ne s’arrêteront pas », a résumé le Dr Jacques Battistoni, secrétaire général de MG France.

Les départs massifs à la retraite des médecins du baby-boom commencent à poser problème à leurs confrères qui restent, a ajouté le leader syndical.

Des centaines de Château-Chinon ?

« Dans de nombreux endroits va se poser un problème d’accès aux soins. Il y aura des centaines de Château-Chinon en France », a pronostiqué le Dr Battistoni, en référence à la ville de la Nièvre, devenue la première sous-préfecture de France à ne plus compter de généraliste.

« L’État doit prendre conscience que la France ne peut pas se passer d’un investissement sur la médecine générale », a affirmé le Dr Battistoni. Reprenant les conclusions du récent rapport rédigé par le Pr Pierre-Louis Druais sur la médecine générale, MG France appelle de ses vœux la création d’un fonds spécifique pour les soins primaires au sein de l’ONDAM (le rapport Druais évoque 400 millions d’euros chaque année). Ce fonds permettrait d’équiper les cabinets généralistes, de recruter des secrétaires, et de mieux rémunérer le travail en équipe.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
immunotherapie

Cancer : l'immunothérapie entraîne une réponse durable chez de nombreux patients

L'immunothérapie permet d'obtenir une réponse durable chez 2,3 fois plus de patients que les autres thérapies comme la chimiothérapie. C'est ce qui ressort d'une méta-analyse réalisée par une équipe française de l'institut Curie... Commenter

« On peut être libéral et payé au forfait » : face aux sénateurs, Jean-Marc Aubert défend la réforme de la rémunération

aubert

Entendu ce mercredi matin devant la commission des affaires sociales du Sénat, le directeur de la DREES (ministère), Jean-Marc Aubert,... Commenter

Éliminer le cancer du col de l'utérus, un objectif atteignable d'ici 25 à 50 ans dans les pays développés

HPV

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à agir en 2018 pour éliminer le... Commenter

Report de la réforme des études médicales : pour l'instant il n'en est pas question, assure l'ANEMF

ecn

Les propos sur un possible report d'un an de la réforme des ECN, tenus mardi par Frédérique Vidal aux Contrepoints de la santé, ne sont pas... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter