La Fondation ARC veut accélérer l’accès à l’innovation thérapeutique

La Fondation ARC veut accélérer l’accès à l’innovation thérapeutique

02.02.2015
  • 1422891877583176_IMG_146790_HR.jpg

    La Fondation ARC veut accélérer l’accès à l’innovation thérapeutique

Permettre à un plus grand nombre de patients d’accéder aux innovations en cancérologie. Un objectif majeur auquel la Fondation ARC souhaite sensibiliser la population.

La grande majorité des Français se sent concernée par le cancer, selon un sondage de la Fondation ARC, « Les Français face au cancer », réalisé par Ipsos du 8 au 19 janvier 2015, auprès d’un échantillon représentatif de 1 004 Français âgés de 16 ans et plus (méthode des quotas INSEE). Plus de 7 Français sur 10 pensent qu’ils auront un jour un cancer. Ils sont 57 % à considérer que c’est la maladie la plus à « craindre » et « qui fait le plus peur », devant la maladie d’Alzheimer (19 %), le sida (8 %) et les maladies cardiovasculaires (8 %). Quelque 98 % estiment que la recherche contre cette maladie doit rester une priorité et 70 % pensent qu’elle serait beaucoup plus efficace avec plus de moyens.

Mieux informer sur les progrès

Mais le manque d’information est palpable. Selon le sondage, 55 % des personnes interrogées pensent que l’on ne guérit qu’un cancer sur 3. « Les Français savent que d’importants progrès ont été réalisés ces 20 dernières années en matière de recherche et d’innovations thérapeutiques. Mais ils mesurent mal ces progrès et continuent à avoir des idées fausses concernant les taux de guérison », souligne la Fondation qui observe par ailleurs que « seul un tiers des Français sait que l’on guérit, désormais, un cancer sur deux ».

Pourtant, ces dix dernières années, la recherche sur le cancer a connu une phase d’accélération sans précédent. Le séquençage du génome et les progrès de la biologie moléculaire ont permis des innovations thérapeutiques majeures. Des progrès que le Pr Gilles Vassal – président de la Société européenne d’oncologie pédiatrique et directeur de la recherche clinique de Gustave-Roussy (Villejuif) – illustre parfaitement : « Lorsque j’étais interne, je participais à des réunions de confrontation anatomo-clinique. Nous travaillions à partir de radios posées sur le négatoscope et discutions de la stratégie thérapeutique la plus adaptée en fonction des lames que nous montrait l’anatomo-pathologiste. Aujourd’hui, lors des réunions de concertations pluridisciplinaires, l’interne possède – sur un écran d’ordinateur – toutes les images, les rapports et les diagnostics moléculaires qui décrivent les anomalies de la tumeur du patient. L’irruption de la biologie a profondément changé notre quotidien et la prise en charge des patients. »

Huit propositions pour sauver plus de vies

Les innovations en cancérologie sont pléthores : dépistage, thérapies ciblées, immunothérapie, nanomédicaments, nouvelles techniques d’irradiation, chirurgie moins invasive... « Les questions de l’amélioration de la qualité de la guérison des patients et de la recherche académique sont, par ailleurs, des défis essentiels à relever dans les prochaines années », relève le Pr Vassal.

Mais tout n’est pas rose : 150 000 personnes continuent à mourir chaque année d’un cancer en France. En 2013, 65 000 patients seulement ont bénéficié d’un test visant à identifier des marqueurs prédictifs déterminant l’accès à une thérapie ciblée. Et seuls 5 à 8 % des patients sont, aujourd’hui, inclus dans un essai de recherche clinique. Pour permettre, dans moins de dix ans, de guérir deux cancers sur trois et de sauver 40 000 vies de plus chaque année, la Fondation ARC formule huit propositions. Elle souhaite notamment promouvoir un environnement propice à l’innovation : renforcer l’information des malades et des professionnels de santé, adapter la législation et accélérer les autorisations d’essais cliniques, adopter une perspective internationale. Mais aussi, placer le patient au cœur de la recherche et des soins : améliorer le diagnostic, le dépistage précoce, les essais cliniques, la recherche clinique académique. Enfin, la Fondation ARC prévoit de déployer des moyens financiers massifs (nouveaux équipements, nouveaux métiers...) et de réunir 30 millions d’euros d’ici à cinq ans.


Une campagne et un site

Pour mobiliser les Français, la Fondation ARC lance un site dédié à l’innovation : innovationcancer.org. Les internautes pourront ainsi découvrir – à partir d’infographies interactives – les innovations qui changeront la donne dans le cancer : dépistage précoce, thérapies cibléesimmunothérapies, chirurgie de pointe et big data. Et seront incités à faire un don affecté à des programmes de recherche portant sur l’innovation thérapeutique.
 

Hélia Hakimi-Prévot
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 1

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter