L’ARS d’Alsace veut supprimer le goûter matinal à l’école

L’ARS d’Alsace veut supprimer le goûter matinal à l’école

22.01.2015

Tradition bien établie en Alsace, collation distribuée aux écoliers pendant la récréation du matin est dans le collimateur de l’Agence Régionale de la Santé... qui peine toutefois à la faire disparaître.

Au début des années 1950, les écoles de la région, encouragées par les collectivités locales, ont pris l’habitude d’offrir un verre de lait aux enfants le matin à 10 heures, afin de lutter contre la malnutrition et plus globalement de fortifier les écoliers. Aujourd’hui, le verre de lait, parfois remplacé - ou accompagné - par une collation sucrée, n’a plus aucune raison d’être, mais reste d’autant plus prisé que beaucoup d’écoles organisent des activités pédagogiques autour de ce moment.

Prévention du surpoids et de l’obésité

La Conférence Régionale de Santé d’Alsace, qui a fait de la prévention du surpoids et l’obésité des enfants l’une de ses priorités, multiplie les actions d’information pour sensibiliser les familles et le milieu scolaire aux inconvénients du goûter matinal. Celui-ci constitue non seulement un apport calorique supplémentaire, mais pousse les familles à négliger le vrai petit-déjeuner, tout en coupant la faim à midi, ce qui favorise donc des fringales en fin de journée.

Mais il n’est pas si aisé de lutter contre ce goûter : l’Inspection académique du Haut-Rhin, à partir de ces recommandations, a tenté l’an dernier de l’interdire par décret... mais s’est heurtée à une telle levée de boucliers qu’elle est revenue sur sa mesure.

Tout au long de l’année 2015, l’ARS d’Alsace va lancer une campagne d’information sur ce thème, avec des brochures et des affiches proclamant « pour garder la forme, sautez le goûter matinal ». L’Agence rappelle qu’au-delà des familles, il faut convaincre les écoles, même si certaines d’entre elles ont déjà remplacé le goûter matinal par un fruit, mais aussi les élus locaux... et les laitiers qui écoulent ainsi une partie de leur production. Les réseaux de médecins, eux, sont déjà largement engagés dans ce combat, alors que 14 % des enfants âgés de 5 à 6 ans présentent déjà un surpoids ou une obésité, un « record » dont la région se passerait volontiers.

Pathologies liées à l’habitat

Par ailleurs, l’ARS souhaite faire évoluer d’autres comportements inadaptés, souvent issus de la tradition, notamment en matière de qualité et de pollution de l’air intérieur. Des interventions effectuées par des « conseillers médicaux en environnement intérieur », infirmières spécialement formées à ces problématiques, peuvent intervenir chez les patients, sur prescription de leur médecin, lorsque celui-ci, soupçonne des pathologies liées à l’habitat.

Avec quatre conseillers de ce type, l’Alsace est l’une des régions les mieux dotées sur ce plan. Mais au-delà de l’amélioration de l’hygiène, de la recherche d’allergènes ou de polluants ou de la mise à l’écart de certains produits, l’ARS rappelle aussi des règles simples mais trop méconnues. Ainsi par exemple, beaucoup de gens hésitent à aérer leur logement en hiver, par peur d’une trop grande déperdition de chaleur et donc d’une consommation accrue d’énergie. Or, souligne l’Agence, c’est exactement l’inverse qui se passe : un logement mal aéré est plus humide qu’un logement bien ventilé, et est donc, pour cette raison, plus difficile et plus onéreux à chauffer que s’il est régulièrement aéré.

Denis Durand de Bousingen à Strasbourg
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
23.01.2015 à 11h32

« A.R.S: Agence pour la Répression Systématique. »

Répondre
 
23.01.2015 à 10h10

« J'espère que l'ARS Alsace va supprimer aussi dans ses bureaux des pauses matinales ou des débuts de réunion matin ou après-midi. » !!!

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 23.01.2015 à 21h47

« Pas que dans ses bureaux, mais aussi dans ceux des CPAM, Conseils Généraux, Régionaux, Préfecture, DDASS, MDPH..... »

Répondre
 
23.01.2015 à 08h58

« Nous allons tous être livrés à l'arbitraire d'administratifs obtus, soucieux de marquer leur pouvoir. »

Répondre
 
23.01.2015 à 07h07

« Encore une preuve de l'inutilité des ARS. Remember Bachelot (et aussi ses vaccinodromes !) !!! »

Répondre
 
23.01.2015 à 00h07

« L’Alsace veut supprimer le goûter matinal à l'école.
C'est normal !C'est la cigogne qui emporte la marmotte qui entoure le chocolat dans le papier alu et qui le jette en disant "venez à moi les p Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter