Prévention dans la loi de santé : le Dr Rigaud demande une meilleure protection des jeunes face à l’alcool

Prévention dans la loi de santé : le Dr Rigaud demande une meilleure protection des jeunes face à l’alcool

04.12.2014

Le Dr Alain Rigaud, président de l’association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) a été auditionné par les membres de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, chargés des travaux préparatoires à la future loi de santé, dont le titre I porte sur la prévention.

Au nom de l’ANPAA, le Dr Rigaud a dénoncé la visibilité et l’accessibilité des boissons alcooliques en France et plaidé en faveur de la mise en œuvre du Plan cancer 2014-2019 et du plan gouvernemental de lutte contre les conduites addictives 2013-2017, qui prévoient une meilleure protection de jeunes.

Restriction de la publicité sur Internet

Selon l’ANPAA, la publicité sur internet doit être extrêmement restreinte. Depuis la loi Hôpital, patients, santé et territoire, elle est autorisée sauf sur les sites dédiés à la jeunesse ou au sport.

L’ANPAA propose que seuls les producteurs d’alcool puissent disposer d’un site Internet pour présenter et vendre leurs produits. L’association demande aussi que les mélanges à base de vin soient concernés par la taxe « prémix » introduite par le député Yves Bur.

Soulignant les difficultés des équipes de prévention des addictions, dont les financements sont en baisse constante, le Dr Rigaud a enfin insisté sur la nécessité de sécuriser ces financements et d’avoir un fléchage précis.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
05.12.2014 à 16h49

« Pour une fois, une Méga taxe SUR LES ALCOOLIERS (qui eux produisent les spiritueux !) et ils verront à les répercuter...ou non ! Pernod-Ricard et sont hyperméga riches : faisons leur boire leur étha Lire la suite

Répondre
 
05.12.2014 à 10h59

« Profession : pharmacien. Interdisons la distribution, magasin , hyper , supermarché , bar, etc... Des boissons alcoolisées > à 18 degrés , alcool fort 0 ! Plus de binch drinking , d'alcoolisation ra Lire la suite

Répondre
 
05.12.2014 à 00h15

« J'espére qu'ils mettront une clé parentale pour les moins de 10 ans
pour les alcools ! forts ! Ensuite pour le vin il ne faut pas prendre les gens pour des C--S ! D'un côté on te dit Bois pour soign Lire la suite

Répondre
 
04.12.2014 à 22h24

« Surtout protégeons bien les producteurs et ne nous demandons pas pourquoi les parents mangent tant de raisins verts que leurs enfants en ont les dents agacées !!! »

Répondre
 
05.12.2014 à 11h47

« Ne dit-on pas que ce qui est excessif est insignifiant ! Je pense pour ma part que nos jeunes n'ont pas été éduqués à boire du vin avec modération et qu'ils consomment principalement des alcools fo Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

1950 - 2015 : une analyse historique des dépenses de santé

dépenses de santé drees

La part de la consommation de soins et de biens médicaux (CSBM*) dans le PIB a bondi depuis 65 ans en France, passant de 2,2 % en 1950 à... 1

Mieux répondre à la menace d’attentats : retours d’expérience des services d’urgence parisiens et niçois

Attentat Nice

Des experts, issus de l’AP-HP, du CHU de Nice, mais aussi de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris et du service de santé des armées,... 1

« Une minute pour mon cœur » : les cardiologues se lancent dans la télésurveillance

connecté

La e-santé devient une composante importante de la cardiologie : c'est du moins la conviction du Syndicat national des spécialistes des... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter