La maladie cœliaque impliquerait des protéines non gluténiques

La maladie cœliaque impliquerait des protéines non gluténiques

07.11.2014

Des protéines non gluténiques présentent dans le blé, le seigle et l’orge seraient impliquées dans la maladie cœliaque, une maladie auto-immune qui attaque les villosités de l’intestin, selon une étude publiée dans le « Journal of Proteome Research » et dirigée par Armin Alaedini, professeur du département de médecine de l’Université Columbia à New York. La réactivité immunologique au gluten dans la maladie cœliaque a été largement étudiée mais la réponse immunitaire à des protéines non-gluten de blé n’avait jamais été caractérisée. Les résultats de l’étude suggèrent que les personnes atteintes de cette maladie ont des réactions immunitaires plus vives que les patients sains, en réponse au serpines, purines et globulines.

Approfondir les recherches sur ces protéines

En utilisant des échantillons de sérum de patients atteints de la maladie cœliaque et de la dermatite herpétiforme et des échantillons provenant d’individus sains, l’équipe de chercheurs a testé la réaction immunitaire des patients en réponse à un certain nombre de protéines ne contenant pas de gluten.

Les anticorps ont été analysés par électrophorèse sur gel bidimensionnelle et immuno-empreinte. Les molécules immunoréactives ont été identifiées par spectrométrie de masse. « Par rapport aux témoins en bonne santé, les patients présentaient des taux significativement plus élevés de la réactivité de leurs anticorps aux protéines sans gluten. Les principales protéines cibles de l’anticorps non-gluten immunoréactives ont été identifiées comme des serpines, purines, α-amylase (inhibiteurs de la protéase) ainsi que des globulines et farinines », explique le Pr Alaedini. Au vu de ces résultats, les chercheurs recommandent d’approfondir les expériences afin d’améliorer la compréhension du rôle de ces protéines dans cette maladie, souvent héréditaire qui oblige les patients à suivre un régime alimentaire strict tout au long de leur vie. La maladie cœliaque touche environ 1 personne sur 100 dans le monde entier. Selon « The Celiac Disease Foundation », on estime que 2,5 millions d’Américains ignorent qu’ils sont atteints par cette maladie.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Convention et exercice futur : les jeunes pourront assister à toutes les négos en qualité d'observateurs

négos

Pas à pas, la nouvelle génération médicale s'invite aux négociations conventionnelles aux côtés des syndicats de praticiens installés. Le... Commenter

Baisses des tarifs hospitaliers : pour les fédérations, « le point de rupture » est proche

taris hospitaliers

« Je ne vais pas faire comme si j’ignorais que nous publions les nouveaux tarifs hospitaliers dans deux semaines. Ils seront en baisse. Vous... Commenter

Cancer colorectal : l'INCa compte sur les médecins traitants pour inciter leurs patients à se faire dépister

consultation

L'Institut national du cancer (INCa) vient de lancer ce 18 février une grande campagne de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter