Un mode de vie sain réduit de moitié le risque d’AVC chez les femmes

Un mode de vie sain réduit de moitié le risque d’AVC chez les femmes

09.10.2014
  • 1412868218552793_IMG_138290_HR.jpg

Une étude de 31 000 femmes suédoises montre combien un mode de vie sain peut réduire le risque d’AVC. Celles qui n’ont jamais fumé, boivent peu d’alcool, mangent sainement, font de l’exercice, et maintiennent un poids normal ont un risque d’AVC réduit de moitié comparé à celles qui n’ont suivi aucune de ces cinq règles.

« Sachant que les conséquences des accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont généralement dévastatrices et irréversibles, la prévention revêt une grande importance. Ces résultats sont encourageants car ils montrent qu’une alimentation et un mode de vie sains peuvent réduire considérablement le risque d’AVC et les personnes peuvent adopter ou mieux suivre ces choix de mode de vie », souligne le Dr Susanna Larsson (Institut Karolinska à Stockholm), dont l’étude est publiée dans « Neurology ».

Larsson et coll. ont analysé les données d’une cohorte de 31 696 femmes suédoises, âgées de 50 à 83 ans (60 ans en moyenne), qui avaient rempli un questionnaire initial sur leur alimentation et leur mode de vie (350 questions). Toutes étaient exemptes de maladie cardiovasculaire ou de cancer.

Les cinq critères d’une bonne hygiène de vie

Les auteurs ont défini un mode de vie sain en s’appuyant sur 5 critères :

- Aucun antécédent de tabagisme ;

- Alimentation saine (la moitié supérieure d’un Score Alimentaire Recommandé mesurant la fréquence de consommation d’aliments sains tels que fruits, légumes, et produits laitiers allégés) ;

- Consommation modérée d’alcool (3 à 9 verres par semaine) ;

- Exercice physique régulier (marche ou vélo au moins 40 minutes par jour et exercice plus vigoureux au moins une heure par semaine) ;

- IMC inférieur à 25 kg/m2.

Tandis que 93 % des femmes présentaient 2 ou 3 facteurs d’un mode de vie sain, 2 % seulement réunissaient les 5 facteurs de vie saine ; 5 % n’avaient aucun facteur de vie saine.

Les registres suédois ont permis d’identifier dans cette cohorte durant les 10 années suivantes : 1 554 AVC (1 155 de nature ischémique, 246 hémorragique et 153 indéfinis).

Un résultat sur les accidents de nature ischémique

Les résultats de leur analyse sont convaincants. Le risque d’AVC, notamment de nature ischémique, diminue progressivement avec le nombre croissant des facteurs de vie saine.

Comparées aux femmes qui ne présentent aucun facteur de vie saine, celles qui réunissent les 5 critères ont un risque d’AVC réduit de 54 %, et un risque d’AVC ischémique réduit de 62 %. Les femmes qui présentent 3 critères de vie saine ont un risque d’AVC ischémique réduit de 43 %.

La réduction du risque d’AVC ischémique varie de 9 % pour l’exercice régulier à 17 % pour l’absence de tabagisme.

Les femmes qui ont une alimentation saine ont un risque d’AVC ischémique réduit de 13 % (28 AVC pour 10 000 femmes par an, comparé à 43 AVC pour 10 000 femmes par an).

L’étude ne montre aucune association entre les facteurs de vie saine et le risque d’AVC hémorragique ; cependant étant donné le petit nombre de cas d’AVC hémorragique, on ne peut totalement l’exclure.

Neurology, 9 octobre 2014, Larsson et coll.

Dr Véronique Nguyen
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
10.10.2014 à 09h26

« A mon avis, pour le sport ça n'est pas significatif, surtout vu leur définition extrémiste ! Ce qui est recommandé c'est 20 minutes de marche rapide par jour : pas 40 minutes ou une heure! »

Répondre
 
09.10.2014 à 22h40

« Tiens, on devrait inscrire ce mode de vie chez l'homme à partir de 30 ans !
Mais c'est vrai , on ne peut pas changer les traditions et les mauvaises habitudes ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 1

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... Commenter

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter