Médicament : la HAS veut en finir avec le service médical rendu, et relance l’ITR

Médicament : la HAS veut en finir avec le service médical rendu, et relance l’ITR

29.09.2014
  • 1412005626549311_IMG_137256_HR.jpg

    Médicament : la HAS veut en finir avec le service médical rendu, et relance l’ITR

L’évaluation des produits de santé doit évoluer, juge la Haute Autorité de santé (HAS). Lors d’une conférence de presse ce lundi, son président, le Pr Jean-Luc Harousseau, a assuré que cette évaluation « nécessite une adaptation des méthodes et du cadre juridique actuels ».

La HAS a mis au point un nouvel indicateur baptisé « index therapeutique relatif » (ITR), appelé à remplacer les notions de service médical rendu (SMR) et amélioration du service médical rendu (ASMR). « Les innovations thérapeutiques coûteuses que l’on voit apparaître rendent une évaluation comparative et une clarification des critères indispensables », souligne la HAS. Pour le Pr Harousseau, « le SMR est devenu obsolète ».

La HAS attend toujours le feu vert des autorités pour utiliser enfin l’index thérapeutique relatif. Regrettant que le passage du SMR et de l’ASMR à ce nouvel outil d’évaluation comparative ne soit pas inscrit dans le projet de loi de santé de Marisol Touraine, la HAS milite pour son inscription dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2015.

Avis d’efficience plus rapides

Le Pr Harousseau s’est payé le luxe de faire la leçon au gouvernement. Revenant sur la décision de l’assurance-maladie subordonnant à son accord préalable toute initiation de traitement à la rosuvastatine (Crestor), le Pr Harousseau a rappelé que la HAS avait réalisé une analyse médicoéconomique de cette molécule dès 2010. « Nous avions dit que la prescription de Crestor n’était pas nécessaire ni efficiente dans la grande majorité des cas, vu son prix. Ça n’a pas été suivi d’effet ». Aujourd’hui, le Pr Harousseau relève que la décision soudaine de mise sous accord préalable est « très mal vécue par les médecins qui considèrent que c’est une atteinte à leur liberté de prescription ».

Le président de la HAS a par ailleurs souhaité que les avis d’efficience de la commission d’évaluation économique et de santé publique (CEESP) « puissent être publiés plus rapidement ». 12 avis d’évaluation médicoéconomique ont déjà été rédigés depuis que la HAS est en charge de cette mission (octobre 2013), a précisé le Pr Harousseau.

H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
30.09.2014 à 07h52

« Quand la théorie de la relativité intervient dans le remboursement des médicaments .... vive le XXI éme siécle....!!!
Prochaine étape le remboursement "quantique" ou le "nano-remboursement"?
Vu le c Lire la suite

Répondre
 
29.09.2014 à 23h38

« ITR vs SMR ...JLH vs MST...UMP vs PS... On voudrait qu'on s'y perde, qu'on ne s'y prendrait pas autrement !!! »

Répondre
 
29.09.2014 à 21h57

« Indice thérapeutique relatif..... ouais bon c'est pas de l'enculage de mouche ???? Moi petit mg je prescris soit de la pravastatine soit de la simvastatine en dci et si les objectifs ne son Lire la suite

Répondre
 
29.09.2014 à 21h36

« La limite de l'exercice reste le financement de la R et D de l'industrie pharmaceutique. Certes, ils ne sont pas à plaindre et les médecins ne devraient être guidés que par le souci de la prescripti Lire la suite

Répondre
 
29.09.2014 à 19h39

« Je recommande de faire une demande d'accord préalable à chaque indication d'initialisation de statine en demandant rosuvastatine, en cas de refus, de garder soigneusement le document de refus, et d Lire la suite

Répondre
 
29.09.2014 à 21h03

« Cette analyse date d'une autre époque
Vous êtes sous influence des loobies
Pouvons nous continuer à donner larga Manu des traitements sans respecter rigoureusement les indications
Posez vous la q Lire la suite

Répondre
 
29.09.2014 à 21h51

« On ne peut mieux dire ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les Généralistes CSMF planchent sur la démographie et contestent le « zonage » des ARS

Réunis en comité directeur, les Généralistes CSMF (ex-UNOF) ont décidé d'entamer un travail de fond sur leur projet politique, ciblé sur la... 1

Prendre en charge le burn-out : la HAS donne ses recommandations

burn out

En réponse à une saisine du ministère de la Santé au printemps 2016, la Haute Autorité de santé (HAS) rend publiques ses recommandations... 7

Le nouveau syndicat pour les infirmiers de bloc va consulter sur les conditions de travail

ibode

Depuis le 9 mai, les quelque 7 000 infirmiers diplômés d'État de bloc opératoire (IBODE) sont officiellement représentés par le Syndicat... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter