Journée mondiale du cœur : l’OMS recommande d’abaisser la consommation de sel

Journée mondiale du cœur : l’OMS recommande d’abaisser la consommation de sel

29.09.2014
  • 1412003236549314_IMG_137244_HR.jpg

    Journée mondiale du cœur : l’OMS recommande d’abaisser la consommation de sel

Diminuer la consommation excessive en sel, c’est ce que préconise l’Organisation mondiale de la santé (OMS) aujourd’hui 29 septembre pour la Journée mondiale du cœur. L’OMS appelle les pays à prendre des mesures contre la consommation excessive en sel, visant à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et d’AVC.

Réduire la consommation de sel de 30 % d’ici à 2025

L’Organisation mondiale de la santé appuie les gouvernements dans la mise en œuvre du Plan d’action pour la stratégie mondiale de lutte contre les maladies non transmissibles, qui fixe neuf cibles à l’échelle de la planète, dont l’une consiste à réduire en termes relatifs les apports en sel de 30% d’ici à 2025 . « Si l’on parvient à atteindre cette dernière cible, des millions de vies pourront être sauvées en les soustrayant aux maladies cardiaques, AVC et affections associées qui auraient pu les emporter  », affirme le Dr Oleg Chestnov, sous-directeur général de l’OMS en charge du groupe Maladies non transmissibles et santé mentale. Quatre-vingts pour cent du sel proviennent d’aliments transformés tels que le pain, le fromage, les sauces ou les viandes séchées. En moyenne, une personne consomme 10 g/j de sel, le double de ce que recommande l’OMS.«  Il y a du sel dans presque tous les aliments que nous consommons, soit en raison de la forte teneur en sel de la plupart des aliments transformés et prêts à consommer, soit parce que nous ajoutons du sel lorsque nous cuisinons  », ajoute le Dr Chestnov.

Le plan d’action de l’OMS pour lutter contre la surconsommation s’articule autour de trois axes : il invite les industries alimentaires à réviser la composition des produits et apposer un étiquetage clair et complet ; sensibiliser et éduquer le consommateur et surveiller la consommation de sel au sein de la population.

Sophie Martos
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 9

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter