De jour comme de nuit, le sommeil aide à mieux mémoriser

De jour comme de nuit, le sommeil aide à mieux mémoriser

26.09.2014
  • 1411745845548595_IMG_137097_HR.jpg

N’importe quel étudiant le sait : réviser ses planches anatomiques juste avant de dormir aide à retenir l’intégralité des os métacarpiens. Selon June Lo de l’université du Surrey, à Guildford, en Angleterre, ce rôle facilitateur de la mémoire attribué au sommeil reste constant, qu’il s’agisse d’un repos nocturne ou d’une sieste diurne.

Cette conclusion provient de deux expériences menées sur des jeunes volontaires, et dont les résultats ont été décrits dans un article publié dans « PLOS one ». Au cours d’une première expérience, les chercheurs ont interrogé 60 adultes de 18 à 35 ans sur une série de 80 mots qu’ils venaient tout juste d’apprendre, avant de les questionner une douzaine d’heures plus tard.

La moitié de ces 60 sujets apprenaient la liste de mots à 21 heures et passaient un nouvel interrogatoire à 9 heures du matin, avec donc une nuit de sommeil entre les deux tests. Les autres apprenaient la liste et passaient leur premier test à 9 heures du matin, et subissaient leur deuxième examen à 21 heures, avec interdiction formelle de se laisser aller à une sieste dans la journée.

Défense de dormir !

Parmi les 80 mots de la liste, 40 étaient sémantiquement liés par paires (avion et pilote, pain et fromage...). Les auteurs ont noté que les patients avaient systématiquement une baisse de performance entre les deux essais, mais qu’ils oubliaient significativement plus de mots quand ils n’avaient pas dormi entre-temps : 2,7 mots oubliés contre 0,43 chez ceux qui avaient dormi une nuit de sommeil complète en ce qui concerne les mots appartenant au même champ sémantique.

Cette différence était encore plus prononcée avec les mots qui ne partageaient pas le même champ sémantique, et donc plus difficile à mémoriser : 6,2 mots oubliés chez les patients n’ayant pas dormi contre 3,43 chez les autres.

Des résultats similaires grâce à la sieste

Les auteurs ont ensuite mené une expérience similaire sur 34 autres jeunes adultes qui devaient apprendre la même liste de mots à 13h30 puis la restituer immédiatement et 90 minutes plus tard. La moitié d’entre eux avaient la possibilité de dormir dans cet intervalle de temps. La qualité du sommeil était attestée par polysomnographie. Dans cette expérience aussi, la différence d’apprentissage était significativement différente entre les deux groupes : 2,26 mots non sémantiquement liés oubliés dans le groupe éveillé contre 0,76 dans le groupe « sieste ».

Les auteurs précisent que si les patients oubliaient, logiquement, plus de mots en 12 heures de veille qu’en 90 minutes, il n’y avait en revanche pas de différence significative entre les patients qui dormaient une nuit de sommeil et ceux qui faisaient une sieste d’une heure. Le sommeil nocturne semblait toutefois mieux faciliter la consolidation de la mémoire en ce qui concerne les ensembles de mots appartenant aux mêmes champs sémantiques. Les bachoteurs sont donc prévenus : ils ont tout intérêt à piquer un roupillon de temps en temps à la bibliothèque universitaire.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
27.09.2014 à 23h42

« Recette personnelle: quand l'envie profonde de dormir vous prend en plein "Bachotage" et bien dormez.. Cette arme du respect de vous même vous en aurez toujours besoin quelques soient les noms des m Lire la suite

Répondre
 
27.09.2014 à 10h47

« Travailler de jour, comme de nuit a joué sur ma qualité ophtalmo, car maintenant que je suis en retraite ,ma vue est redevenue normale se limite à une presbytie simple »

Répondre
 
27.09.2014 à 07h17

« Cela ne dépend t-il pas de ce que l'on fait pendant la nuit ? Dr. Stronok »

Répondre
 
26.09.2014 à 22h42

« Les métacarpiens sont faciles à mémoriser : N°1, 2, 3...Ce sont les os du carpe qui mérit(ai)ent un petit effort (donc une nuit de sommeil ou une sieste, comme on l'apprend maintenant).
A. Langer »

Répondre
 
28.09.2014 à 08h31

« Et dormir avec elle, quels souvenirs intenses, instantanément mémorisés.... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter