L’IGF veut aussi grignotter les marges des pharmaciens

L’IGF veut aussi grignotter les marges des pharmaciens

28.07.2014
  • 1406542250538722_IMG_134335_HR.jpg

Le rapport de l’Inspection générale des Finances (IGF) sur les professions réglementées continue de filtrer au compte-goutte dans la presse nationale. La semaine dernière, la question des salaires a alimenté la chronique ; dans son édition de ce 28 juillet, le quotidien économique « Les Echos » indique que l’IGF préconise la fin du monopole des pharmaciens sur certains médicaments.

Précisément, l’IGF recommande d’ouvrir à la concurrence la vente de médicaments dont la prescription est facultative (Doliprane, Spasfon, etc) et la vente de médicaments non remboursables (Nurofen, Humex, Fervex, etc). Ces deux types de médicaments représentent environ 9 % du chiffre d’affaires des pharmacies en moyenne, soulignent « Les Echos » qui ont eu accès à un nouveau chapitre du rapport de l’IGF qui n’a pas été rendu public.

Un rattrapage disproportionné

L’Inspection générale des Finances constate que « les prix des médicaments non remboursables ont augmenté deux fois plus vite que le coût de la vie depuis quinze ans (+3 % par an en moyenne entre 1998 et 2011) » – une hausse visant à compenser la baisse des prix des médicaments remboursables, rappellent « Les Echos ».

Ce rattrapage de marge serait jugé parfois disproportionné par le rapport, pour lequel ouvrir la vente de certains médicaments aux supermarchés par exemple entraînerait une baisse des prix pour les consommateurs.

Parmi les autres recommandations de l’IGF, « Les Echos » citent la fin du numerus clausus pour les étudiants en pharmacie, l’ouverture du capital des officines à des investisseurs extérieurs, la liberté d’installation totale pour les pharmaciens.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 16 Commentaires
 
29.07.2014 à 21h39

« Très très GRAVE : " l’ouverture du capital des officines à des investisseurs extérieurs"
Danger +++. La perte d'indépendance du pharmacien serait nuisible pour les patients. L'étape suivante pourrai Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 20h14

« "Grignoter", un seul t. »

Répondre
 
Elle et Vire Médecin ou Interne 29.07.2014 à 14h07

« L'excès de quelques-uns va comme d'habitude retentir sur l'ensemble de la profession, mais comment justifier des écarts de 1 à 4 ( Si,si, je l'ai constaté moi-même..) pour un même médicament NR entr Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 16h02

« Je ne sais pas si vous aviez lu mon commentaire de 11h34. Si oui, le mode de fonctionnement des officines "coeff 1" est le même que celui des supermarchés; malheureusement, je me situerai "coeff 4" Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 20h13

« MG fille de pharmacien, j'abonde dans votre sens. A mes patients qui me disent qu'ils vont à la pharmacie "du Carrefour" ou "du Géant" (on voit déjà l'amalgame), je réponds que le jour où leur santé Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 11h37

« "Les prix des médicaments non remboursables ont augmenté deux fois plus vite que le coût de la vie depuis 15 ans"... si les labos ne nous les avaient pas vendu 2 fois plus cher, leur prix n'aurait p Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 09h03

« Et si le pharmacien jouait le jeu réel du conseil et pas celui de la marge : pourquoi lorsqu'un client (patient) entre dans une pharmacie pour acheter du Paracétamol on lui donne forcément du Dolipr Lire la suite

Répondre
 
29.07.2014 à 15h55

« Le problème du conseil n'est pas seulement d'ordre financier. Par ici en tout cas, peu de pharmaciens vérifient l'absence de contre-indications avant de délivrer un médicament sans ordonnance, par e Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plus de 120 médecins libéraux et hospitaliers dans la course aux législatives !

legislatives

Au moins 120 médecins de toutes spécialités se présentent aux élections législatives, qui auront lieu les dimanches 11 et 18 juin. La carte... Commenter

Le nouveau directeur général de l'OMS s'appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus

OMS Patron

L'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, 52 ans, a été élu ce 23 mai nouveau directeur général de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).... 1

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats

Législatives 2017 : la carte des médecins candidats-0

Les élections législatives se dérouleront les dimanches 11 et 18 juin. La date limite de dépôt des candidatures (dans les 577... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter