La question du dépistage de l’hépatite E se pose dans le don de sang

La question du dépistage de l’hépatite E se pose dans le don de sang

28.07.2014
  • 1406562642538768_IMG_134355_HR.jpg

« L’histoire des infections virales dans les transfusions sanguines devrait pousser les décisionnaires à se prononcer rapidement ». En cette Journée mondiale de l’hépatite, le message adressé par le Pr Jean-Michel Pawlotsky, virologue à l’hôpital Henri Mondor, est clair.

Les conclusions à tirer de l’étude britannique publiée dans le « Lancet » sur le risque de transmission du virus de l’hépatite E (VHE) par les transfusions sanguines sont à prendre en considération. Elles posent la question du dépistage systématique du VHE dans le don de sang en Europe, y compris en France, et appellent une prise de position politique argumentée.

Le VHE, bien plus fréquent qu’on ne le pensait dans les pays développés n’est pas que de transmission oro-fécale, mais aussi sanguine. Si l’évolution est spontanément favorable dans la majorité des cas, l’infection par le VHE peut être très grave dans certaines populations à risque, comme les immunodéprimés ou les insuffisants hépatiques chroniques.

Fréquent dans les pays développés

À l’aide de la recherche d’ARN viral par PCR, l’équipe de Patricia Hewitt et Richard Tedder a montré sur 225 000 dons de sang collectés sur une période d’un an (2012-2013) dans le sud-est de l’Angleterre que près d’un donneur sur 3 000 est porteur du génotype 3 du VHE (soit 79 donneurs) et que le taux de transmission est de 42 % (18 des 43 receveurs).

Rapportés à l’ensemble du pays, ces chiffres suggèrent qu’entre 80 000 à 100 000 cas d’hépatites E aiguës sont survenues dans l’année. Le temps de séroconversion et la durée de l’infection était fonction du degré d’immunodépression. L’évolution était favorable dans la majorité des cas.

Des populations fragiles exposées

Si les auteurs estiment « qu’il n’y a pas d’urgence », ce n’est pas l’avis du Pr Pawlotsky, qui qualifie ces conclusions de « surprenantes » dans l’éditorial. Les « malades hépatiques » courent le risque d’une hépatite fulminante et les immunodéprimés celui d’une hépatite chronique. Lui et son équipe ont d’ailleurs rapporté, il y a quelques semaines dans le « Lancet », 5 cas d’hépatite E chronique transmise après transfusion sanguine dans une série de 367 patients greffés hépatiques consécutifs. La fonction du greffon s’en est trouvée altérée de façon durable.

« La prévalence du VHE en France a tout lieu d’être identique à celle décrite outre-manche, commente le Pr Pawlotsky. Les chiffres sont eux-mêmes comparables à ceux retrouvés précédemment en Allemagne, ou aux Pays-Bas ». Des études coût-efficacité sont nécessaires, et certaines stratégies de détection pourraient être exploitées, comme celle de l’étude par exemple qui a recherché l’ARN dans plusieurs lots à la fois, avant de tester donneur par donneur en cas de positivité pour identifier le porteur.

The Lancet, publié le 28 juillet 2014

Dr Irène Drogou
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
28.07.2014 à 20h56

« Il me semble qu'il vaut mieux ne pas transfuser ni avec le sang du clochard, ni avec celui du jeune athlète. Un autre aphorisme: "La meilleure transfusion, c'est celle qu'on ne fait pas !' »

Répondre
 
28.07.2014 à 20h43

« A propos, quelle est la prévalence de l'hépatite E dans les populations à risque, il faudrait veiller à éviter toute discrimination. »

Répondre
 
29.07.2014 à 14h08

« De quelle discrimination parlez-vous ? »

Répondre
 
28.07.2014 à 20h04

« Un de nos anciens "profs" de l'hôpital Saint Antoine nous disait : "Mieux vaut transfuser avec du sang d'un clochard ivrogne qu'avec celui d'un athlète de vingt ans qui sort d'une hépatite"- je ne l Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La FHF pousse un nouveau cri d'alarme sur la situation budgétaire des hôpitaux

valletoux

Ce n'est pas la première fois cette année que la Fédération hospitalière de France (FHF) appelle le gouvernement à desserrer l'étau... Commenter

Migrants : le Défenseur des droits s'alarme d'une défaillance des droits fondamentaux

ddd

Le monde associatif saisit le défenseur des droits (DDD), Jacques Toubon, ce 18 décembre, journée internationale des migrants, avec... Commenter

Un quart des ophtalmologistes refusent les nouveaux patients, selon un sondage

Les Français attendent en moyenne 87 jours pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste, constate une étude nationale* réalisée par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter