Des Américains pointent les limites et désagréments - Le toucher vaginal remis en cause dans le suivi gynécologique de routine

Des Américains pointent les limites et désagrémentsLe toucher vaginal remis en cause dans le suivi gynécologique de routine

07.07.2014

Une étude américaine a fait une revue de la littérature sur le bien-fondé de l’examen gynécologique, toucher vaginal et speculum, chez des femmes asymptomatiques hors grossesse. Mis à part pour le cancer du col utérin, l’examen gynécologique n’a pas fait ses preuves dans le dépistage des cancers pelviens. Alors que l’examen pelvien n’est pas plébiscité par les femmes, les auteurs posent la question de sa légitimité en routine plus d’une fois tous les 3 ans.

  • 1404725108535702_IMG_133485_HR.jpg

Inutile, l’adjectif est lâché. Des gestes aussi intrusifs que le toucher pelvien et l’examen au speculum seraient-ils réalisés sans réelle justification chez des femmes qui ne se plaignent de rien ? C’est ce que laisse entendre une revue de la littérature réalisée par l’American College of Physicians (ACP) en soulignant l’absence de bénéfices en matière de dépistage des cancers pelviens, le frottis cervico...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Avec 14 médicaments en moyenne sur leurs ordonnances, les seniors courent un « risque d'accidents sévères »

automedication

14,4 médicaments différents, prescrits et pris en automédication sur trois mois. C'est ce que consomment, en moyenne sur trois mois, les... Commenter

Maryline Gygax Généro, première femme à la tête du service de santé des armées, dans un contexte de réforme

Maryline

Une dizaine de jours après sa prise officielle de fonction à la tête du service de santé des armées (SSA), le médecin général inspecteur... Commenter

Grandeurs et servitudes d'un métier en périlUn livre plaidoyer pour sauver le médecin généraliste

Abonné
livre

Le Pr Patrice Queneau, académicien, et le Dr Claude de Bourguignon, médecin de famille pendant 40 ans, suggèrent de revoir radicalement la... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter