Le tofacitinib comparé au méthotrexate, en première ligne dans la polyarthrite rhumatoïde

Le tofacitinib comparé au méthotrexate, en première ligne dans la polyarthrite rhumatoïde

25.06.2014
  • 1403701227532986_IMG_132686_HR.jpg

    Le tofacitinib comparé au méthotrexate, en première ligne dans la polyarthrite rhumatoïde

Avec le léflunomide et la sulfasalazine, le méthotrexate est le traitement de fond de première ligne de référence indiqué dans la polyarthrite rhumatoïde. Dans une étude de phase 3 publiée dans le « New England Journal of Medicine », Eun Bong Lee de l’école universitaire nationale de médecine de Séoul, en Corée du Sud, et ses collègues ont comparé le méthotrexate au tofacitinib, un inhibiteur de tyrosine kinase (Pfizer).

Un total de 956 patients a été randomisé entre deux groupes, l’un recevant le tofacitinib 5 ou 10 mg deux fois par jour, et l’autre, une dose croissante de méthotrexate jusqu’à atteindre 20 mg par semaine. Les efficacités respectives des deux traitements ont été évaluées à l’aide du score de Sharp, et en mesurant la proportion de patients qui atteignaient les critères ACR 70, c’est-à-dire une diminution d’au moins de 70 % du nombre d’articulations gonflées.

Une progression très ralentie

Au bout de 6 mois, la progression de la maladie, mesurée par l’augmentation du score de Sharp, était modeste dans les trois groupes : 0,8 point de plus dans le groupe méthotrexate contre 0,2 point dans le groupe tofacitinib 5 mg et moins de 0,1 point dans le groupe tofacitinib 10 mg. Les différences observées entre les patients du groupe méthotrexate et ceux des deux autres groupes étaient néanmoins statistiquement significatives.

Les résultats étaient plus probants en ce qui concerne les critères ACR 70, puisqu’ils étaient rencontrés chez 25,5 % des patients du groupe tofacitinib 5 mg et chez 37,7 % des patients du groupe 10 mg contre seulement 12 % des patients du groupe méthotrexate. Le tofacitinib était donc plus efficace, mais il occasionnait également plus d’effets secondaires : 4 % des patients suivant ce traitement ont développé un zona contre 1 % des patients sous méthotrexate. Les auteurs reportent en outre une association entre le tofacitinib et une augmentation des taux de créatinine et de cholestérol.

Eun Bong Lee et al, Tofacitinib versus Méthotrexate in Rheumatoid Arthritis, New England Journal of Medicine du 19 juin 2014, volume 370, pages 2377-2 386

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Cabometyx : AMM européenne dans le traitement du cancer du foie au stade avancé en échec du sorafenib

cancer du foie

Selon les données de GLOBOSCAN, on estime que près de 60 000 nouveaux patients auront un diagnostic de carcinome hépatocellulaire (CHC) en... Commenter

Antibiorésistance : en 10 ans, des antibiotiques plus prescrits, mais mieux utilisés

antibiotiques

En France, il a été vendu 759 tonnes d'antibiotiques destinés à la santé humaine en 2017 et 499 tonnes d'antibiotiques destinés à la santé... Commenter

Moins d'arrêts maladie : le télétravail envisagé par la mission lancée par Matignon

le télétravail

Pour freiner l'augmentation du coût des arrêts maladie, les experts missionnés par le Premier ministre Édouard Philippe privilégient... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter