DPC : le budget trop court pour couvrir toutes les indemnisations ?

DPC : le budget trop court pour couvrir toutes les indemnisations ?

18.04.2014
  • 1397837759516720_IMG_128130_HR.jpg

Le conseil de gestion de l’organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC), qui s’est réuni le 17 avril, a découvert plusieurs simulations budgétaires selon lesquelles le budget d’environ 100 millions d’euros provisionné pour le DPC des médecins en 2014, pourrait s’avérer insuffisant.

« L’OGDPC a annoncé qu’il sera en rupture de paiement d’ici au mois de septembre, faute de financements suffisants pour répondre à la demande croissante des médecins libéraux », affirme la CSMF.

Depuis le début de l’année, 130 000 praticiens ont créé un compte sur www.mondpc.fr et près de 65 000 inscriptions à un programme de DPC ont été enregistrées, annonce l’OGDPC. Le développement professionnel continu est victime de son succès.

Un dispositif « insoutenable »

« Des mesures devront être prises en concertation avec les professionnels de santé », indique l’organisme. Un conseil de gestion extraordinaire doit se tenir à nouveau. L’assurance-maladie, le ministère de la Santé et les représentants des libéraux de santé devront alors trancher sur les orientations à prendre pour « permettre aux professionnels de continuer à se former ». L’OGDPC attend également de connaître les préconisations du rapport de l’IGAS sur les pistes d’amélioration et de « soutenabilité financière » du dispositif qui a été remis à Marisol Touraine mais n’a pour l’heure pas été rendu public.

Les paiements des organismes et les indemnisations de médecins ne devraient pas être impactés pour 2013 (pour ceux qui n’ont pas été payés), affirme l’OGDPC. Le flou demeure est en revanche pour les actions de 2014.

Impasse financière

La CSMF s’est alarmée de « l’impasse financière » dans laquelle est engagée l’OGDPC. « Dès lors que le DPC est obligatoire, le financement du DPC est obligatoire, estime le syndicat. Il n’est pas question de porter atteinte à la qualité des formations en les bradant ou en les écourtant. »

La CSMF demande au gouvernement de débloquer les financements nécessaires pour financer le DPC de tous les médecins libéraux. A l’instar de la Confédération, le SML rappelle que les fonds conventionnels qui étaient auparavant consacrés à feue la formation professionnelle conventionnelle (FPC) ont été « confisqués » à la profession. Le SML accuse l’Etat de se désengager du dossier et appelle à une remise à plat du DPC.

Contacté par « le Quotidien », l’OGDPC affirme que « toutes les pistes de réflexion sont à l’étude pour 2014 et au-delà pour assurer la soutenabilité financière du dispositif ».

En l’absence d’abondement au budget global de 2014, d’aucuns craignent que seules les premières actions réalisées soient indemnisées jusqu’à ce que le budget 2014 soit atteint ou que le forfait individuel des médecins libéraux fixé à 3 700 euros par an soit rétrospectivement revu à la baisse pour permettre d’indemniser tous les praticiens qui auront suivi une action.

Christophe Gattuso
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
23.04.2014 à 14h59

« Merci mg France et csmf »

Répondre
 
21.04.2014 à 16h16

« Il était une fois (il y a 35 ans) un groupe de médecins qui avaient créé à Longjumeau une association d'EPU (quel terme désuet..). Ils étaient tous bénévoles, toutes spécialités confondues, à la con Lire la suite

Répondre
 
20.04.2014 à 13h53

« Supprimons les intermédiaires, on économisera sur quelques salaires injustifiés »

Répondre
 
Hervé M Médecin ou Interne 20.04.2014 à 09h07

« Normal ! Et même bien fait !

C'est tout ce que méritent les médecins pour s’être laissé berner par les technocrates pervers qui jouent une partie de "go" pour les réduire les soumettre et donc en Lire la suite

Répondre
 
19.04.2014 à 16h36

« Si vous vous amusez à essayer de décortiquer la complexité incroyable de tout ce fatras bureaucratique, vous comprendrez qu'il est impossible que ça fonctionne correctement.  »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter