Alzheimer : l’effet protecteur de la caféine partiellement élucidé

Alzheimer : l’effet protecteur de la caféine partiellement élucidé

10.04.2014

Des études épidémiologiques avaient déjà suggéré que la caféine était bénéfique aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Les résultats obtenus chez la souris et publiés dans le revue « Neurobiology of Aging » par les chercheurs de l’UMR 837 et des universités Lille 2 et Lille-Nord viennent de montrer l’implication de la protéine Tau dans cet effet protecteur.

Les chercheurs de cette même unité, dirigée par Luc Buée, avaient démontré en 2011 la capacité de la protéine tau à protéger l’ADN contre les lésions caractéristiques de la maladie d’Alzheimer et de nombreuses taupathies. Dans cette nouvelle étude, ils fournissent la preuve expérimentale que la prise régulière de caféine chez la souris prévient la transformation de protéines tau normales en protéines tau phosphorylées, dont l’accumulation est responsable de ces pathologies.

Vers un essai clinique ?

Pour y parvenir, les chercheurs ont étudié l’évolution de souris transgéniques incapables de fabriquer des protéines tau normales qui ont reçu pendant 10 mois de la caféine par voie orale, à raison de 0,3 g/l dans leur eau de boisson. Ils ont observé que de telles souris développaient une pathologie moins importante du point de vue de la mémoire que celles qui ne prenaient pas de caféine. « Ces résultats vont dans le sens d’une contribution importante des facteurs environnementaux dans le développement de la maladie d’Alzheimer », explique le chargé de recherche David Blum, qui a supervisé ces travaux, dans un communiqué de l’INSERM. « Nous souhaitons maintenant identifier la cible moléculaire responsable des effets bénéfiques de la caféine, et mettre sur pied un essai clinique à base de caféine chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ».

Cyril Laurent et al, Beneficial effects of caffeine in a transgenic model of Alzheimer’s Disease-like Tau pathology, Neurobiology of Aging, publication en ligne du 31 mars 2014

Des études épidémiologiques avaient déjà suggéré que la caféine était bénéfique aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Les résultats obtenus chez la souris et publiés dans le revue « Neurobiology of Aging » par les chercheurs de l’UMR 837 et des universités Lille 2 et Lille-Nord viennent de montrer l’implication de la protéine Tau dans cet effet protecteur.

Les chercheurs de cette même unité, dirigée par Luc Buée, avaient démontré en 2011 la capacité de la protéine tau à protéger l’ADN contre les lésions caractéristiques de la maladie d’Alzheimer et de nombreuses taupathies. Dans cette nouvelle étude, ils fournissent la preuve expérimentale que la prise régulière de caféine chez la souris prévient la transformation de protéines tau normales en protéines tau phosphorylées, dont l’accumulation est responsable de ces pathologies.

Vers un essai clinique ?

Pour y parvenir, les chercheurs ont étudié l’évolution de souris transgéniques incapables de fabriquer des protéines tau normales qui ont reçu pendant 10 mois de la caféine par voie orale, à raison de 0,3 g/l dans leur eau de boisson. Ils ont observé que de telles souris développaient une pathologie moins importante du point de vue de la mémoire que celles qui ne prenaient pas de caféine. « Ces résultats vont dans le sens d’une contribution importante des facteurs environnementaux dans le développement de la maladie d’Alzheimer », explique le chargé de recherche David Blum, qui a supervisé ces travaux, dans un communiqué de l’INSERM. « Nous souhaitons maintenant identifier la cible moléculaire responsable des effets bénéfiques de la caféine, et mettre sur pied un essai clinique à base de caféine chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ».

Cyril Laurent et al, Beneficial effects of caffeine in a transgenic model of Alzheimer’s Disease-like Tau pathology, Neurobiology of Aging, publication en ligne du 31 mars 2014

Damien Coulomb Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
10.04.2014 à 16h07

« Il y en a qui savait faire le café "turc" toute leur vie et cela ne les a pas du tout protégés"! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn écarte à nouveau la coercition à l'installation

Buzyn

Agnès Buzyn a écarté ce mercredi la proposition d'un conventionnement sélectif des médecins de secteur II dans les zones surdotées, piste... 1

Une étudiante en PACES de Marseille se suicide, la communauté médicale en émoi

suicide Fac marseille

Une étudiante inscrite en première année commune aux études de santé (PACES) à la faculté de médecine d'Aix-Marseille vient de se donner la... 6

Lévothyrox: le Conseil d'État donne raison au gouvernement dans sa gestion des effets indésirables

Levothyrox

Le Conseil d'État a donné raison ce 13 décembre au gouvernement, face à un patient traité avec le médicament Levothyrox, qui avait saisi en... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter