L’hépatite C recule aux États-Unis entre 2003 et 2010

L’hépatite C recule aux États-Unis entre 2003 et 2010

06.03.2014
  • 1394121689503720_IMG_124493_HR.jpg

    L’hépatite C recule aux États-Unis entre 2003 et 2010

Environ 2,7 millions de personnes résidents aux États-Unis et ont contracté une hépatite C entre 2003 et 2010 selon une étude dont les résultats ont été communiqués à la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) qui se tient en ce moment à Boston. Ces résultats ont fait l’objet d’une publication simultanée dans les « Annals of Internal Medicine ».

Une prévalence de 1 %

Pour parvenir à ce résultat, Maxine Denniston et ses collègues des Centres américains de controle et de prévention des maladies (Centers for disease control and prevention, CDC) ont mesuré l’exposition au virus de l’hépatite C de plus de 30 000 participants à une enquête nationale sur la nutrition et la santé (NHANES). Ils ont repéré la présence d’ARN de l’hépatite chez 273 patients, soit environ 1 % de leur échantillon. A l’échelle de la population américaine, les chercheurs ont ainsi calculé que 2,7 millions d’Américains souffraient d’infection chronique par le virus de l’hépatite C, avec une estimation basse à 2,2 millions, et une estimation haute à 3,2 millions. Dans l’ensemble, les patients infectés avaient entre 40 et 59 ans (81 % des patients infectés), et étaient issus des classes populaires à faible revenus. Sans surprise, les facteurs associés étaient la prise de drogues illicites, et un antécédent de transfusion sanguine avant 1992.

Les SDF passent entre les mailles du filet

Des travaux similaires avaient été réalisés pour la période comprise entre 1999 et 2002, et avaient abouti à une estimation de 3,2 millions patients infectés. C’est donc une baisse de 500 000 infections chroniques qui est observée sur une période de dix ans. Les auteurs ont cependant précisé que leurs résultats étaient probablement sous estimés, car les populations les plus précaires échappent aux enquêtes NHANES. Ils estiment par ailleurs qu’il est urgent d’identifier les groupes encore touchés par ces infections, pour mener des campagnes ciblées de prévention et de dépistage.

Maxine Denniston et all, Chronic Hepatitis C Virus Infection in the United States, National Health and Nutrition Examination Survey 2003 to 2010, Annals of Internal Medicine, publication en ligne du 4 mars 2014.

Damien Coulomb
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... 2

Interdiction de la cigarette au cinéma : Agnès Buzyn ne l’a « jamais envisagée »

tabac

Un début de polémique a eu lieu entre le cinéma français et Agnès Buzyn, vite déminée par cette dernière. Le mercredi 15 novembre, à... 2

Bientôt un numéro d'appel unique pour aider les médecins qui souffrent

ENTRAIDE

Repérer les médecins en souffrance, prévenir les suicides, les aider à se soigner voire à se reconvertir : tel est l'esprit de la... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter